Open d'Australie : les organisateurs annoncent 30 000 spectateurs quotidiens

Cette information peut paraître folle en pleine crise sanitaire mondiale et elle est pourtant bien vraie : dès le 8 février prochain, le prestigieux Open d’Australie accueillera jusqu’à 30 000 personnes par jour. Une jauge impressionnante qui rappelle le monde d’avant et qui surtout rendue possible grâce à la gestion exemplaire de la pandémie par le gouvernement australien.

Crédit : REUTERS / Aly Song

À voir aussi

En effet, après avoir imposé des restrictions très dures pendant de longs mois, le pays a réussi à maîtriser le virus et peut désormais recommencer à vivre plus ou moins normalement tout en gardant le contrôle sur le virus. Pour rappel, afin d’en arriver à ce résultat qui a de quoi faire des jaloux, les autorités locales avaient fait le choix de mettre en place des mesures draconiennes sur les voyages, empêchant ainsi les voyageurs étrangers d’entrer sur le territoire national et obligeant celles et ceux qui en avaient le droit de se soumettre à une quarantaine.

Et force est de constater que cela a marché puisqu’aujourd’hui, les organisateurs du premier Grand Chelem de la saison ont fait savoir qu’une jauge de 25 000 à 30 000 spectateurs par jour serait autorisée durant la quinzaine du tournoi, soit la moitié du nombre habituel de visiteurs. Difficile d’imaginer une telle concentration de personnes en Europe et en France, où nous sommes encore en plein cœur de l’épidémie et où le virus et ses variants circulent plus que jamais. Résultat, chez nous, les événements sportifs se tiennent à huis clos tandis que là-bas, les supporters peuvent se rendre sur place et profitez du spectacle presque comme si tout allait bien.

Crédit : Google

Crédit : Google

L’ambiance habituelle attendue

« Nous espérons une ambiance incroyable, pas si différente de celle vue sur tous les opens des dernières années. Ce ne sera pas exactement comme d’habitude mais ce sera l'événement international avec public le plus important que le monde ait vu depuis de longs mois » a déclaré le ministre des sports de l'État de Victoria, Martin Pakula. Et n’allez pas croire que les joueurs et leurs staffs ont pu bénéficier de quelconque privilège puisqu’à leur arrivée en Australie pour participer au tournoi, tous ont dû effectuer 14 jours obligatoires de quarantaine.

Certes, l’Australie a sans doute mieux géré la pandémie que les pays occidentaux, mais le pays a sans doute aussi profité d’être une île ce qui aide forcément à contrôler les flux de populations aux frontières. En plus, avec 25 millions d’habitants pour une superficie de 7,692 millions de kilomètres carrés, la densité y est particulièrement faible ce qui a facilité la distanciation sociale. En tout cas, une chose est sûre, l’Australie peut se targuer d’avoir une grande avance par rapport aux autres nations du monde sur la gestion de la crise sanitaire.

Impressionnant n’est-ce pas ?

Source : Eurosport
Plus d'articles
À lire aussi