Placé dans un refuge, l'ours de foire Micha se porte mieux

7 931partages

Nous vous en parlions il y a une semaine, l'ours Micha avait été secouru et retiré d'un spectacle d’ours organisé dans le Nord. Aujourd'hui, le directeur du refuge donne de bonnes nouvelles concernant la remise en forme de l'animal.

L'ours Micha lors d'un spectacle dans le Pas-de-Calais.L'ours Micha. Crédit : AVES France

Le débat se fait de plus en plus brûlant sur les conditions d'accueil des animaux dans les cirques et spectacles. Certains en appellent même à leur interdiction intégrale. 

Suite à un spectacle du couple Poliakov qui avait provoqué l’indignation générale lors d’une exhibition à Racquinghem, l’association AVES avait réussi à convaincre la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne d’intervenir. Cette dernière n’a pas attendu bien longtemps avant de faire interdire toutes sortes de spectacles et d’exhibitions à l’ours captif, Micha.

C’est dans un bien piteux état que le pauvre ours fût placé, il y a une semaine tout juste, dans un refuge d’Eure-et-Loir. Heureusement, d’après un communiqué de l’AFP, le fondateur de La Tanière - Zoo-Refuge Patrick Violas a déclaré que Micha « allait bien » et était « en soins » dans le refuge. M. Violas décrit la situation de Micha comme « une urgence absolue ».

Cependant, les premiers résultats semblent plutôt bons. Arrivé avec « des asticots qui sortaient de son nez et de ses pattes », l’ours de 22 ans « souffrait beaucoup », d’après les dires du directeur. Depuis son arrivée, Micha serait placé en isolement et se serait même permis de prendre quelques kilos, passant de 160 kg à 169 kg. Rappelons que les ours ont un poids aux alentours de 200kg.

Même si les médecins restent sur le qui-vive et ne lâchent pas Micha d’une seconde, les nouvelles sont plutôt encourageantes. D’abord inquiétés par une tâche au niveau du poumon qu’ils pensaient être un potentiel cancer du poumon - mais qui était en fait une « grosse infection pulmonaire » - M. Violas se veut rassurant et estime qu’aujourd’hui, Micha « a 7 chances sur 10 de survivre ».

Placé de « façon volontaire » par le couple Poliakov, le refuge entend bien continuer son engagement en faveur des animaux maltraités dont un grand nombre est déjà présent et soigné par les bénévoles de La Tanière. L’association a même lancé un appel aux dons pour l’aider dans ses démarches quotidiennes.

Source : 20 minutes
Dernières news