L214 et Yann Arthus-Bertrand dévoilent «l'enfer sur Terre» dans un élevage porcin du Finistère

8 864partages

L’association de défense des animaux L214 et le photographe Yann Arthus-Bertrand ont mis en ligne une nouvelle vidéo choc d’élevage intensif dans le Finistère. Attention, ces images peuvent choquer.

Cette fois, il s’agit d’un élevage de cochons du groupe Triskalia qui est ciblé. Les animaux y sont détenus dans des conditions déplorables décrites comme “l’enfer sur Terre” par Yann Arthus-Bertrand, célèbre photographe et écologiste.

Les images, tournées en septembre, dévoilent des porcelets écrasés par leurs mères, des cadavres jonchant au sol. Dans cet élevage de 800 truies reproductrices et de plusieurs milliers de cochons à engraisser, les “enclos sont crasseux” et “l’hygiène y est déplorable” dans une “profusion de mouches”. Certains cadavres sont “en état avancé de putréfaction, laissés dans les couloirs et même dans les enclos des cochons, au milieu des animaux vivants”, selon les mots de l’association.

La vidéo publiée est commentée par le photographe qui explique en préambule que “sans lanceur d’alerte, les images qui vont suivre de ces pauvres cochons, enfermés toute leur vie dans un élevage intensif, vous ne les verriez jamais. C’est pourtant la triste réalité, et il faut bien l’admettre, le sort que nous réservons à ces animaux, c’est tout simplement l’enfer sur Terre.”

Crédit : L214/ Youtube

La coopérative en charge de l’élevage a dénoncé “le mode opératoire” de L214 en admettant que les “animaux blessés auraient clairement dû être séparés des autres dès les premiers signes et soignés dans l’infirmerie prévue à cet effet”, comme déclaré à l’AFP. Selon elle, cela ne reflète en rien la réalité des élevages au quotidien. Elle a poursuivi en annonçant vouloir procéder aux vérifications nécessaires.

La préfecture du Finistère a, quant à elle, fait savoir à l’AFP qu’elle ne commentait pas “au cas par cas” les vidéos de l’association en rappelant que “de nombreux contrôles sont diligentés dans les élevages par les services de l’État”.

En conclusion, L214 a annoncé avoir porté plainte auprès du procureur de la République de Brest “pour mauvais traitement et sévices graves envers des animaux”. Leur combat continue.

Crédit : L214/ Youtube

Source : L214/ Youtube
Plus d'articles
Dernières news