#Nettoietonkm, le défi intelligent d'un jeune marseillais rencontre un grand succès sur les réseaux sociaux

1 230partages

La belle initiative de ce jeune marseillais à réaliser pendant le confinement : ramasser les déchets de son quartier. Benjamin de Molliens a lancé ce défi #nettoietonkm (Nettoie ton kilomètre) qui rencontre un beau succès sur les réseaux sociaux.

Benjamin de Molliens. Crédit : ben_expédition_zéro/ Instagram.

Aventurier, orateur et écologiste, Benjamin de Molliens est parvenu à allier ses « trois piliers de vie » en lançant ce défi. Le principe est de récolter le plus de déchets possible en l’espace d’une heure, le temps de sortie autorisé pendant le confinement. « J’ai posté une vidéo sur Tik Tok qui présente un peu le défi, explique Benjamin. L’objectif de l’opération était de profiter de cette heure de sortie théorique dans le rayon d’un kilomètre autour de chez soi pour lier l’utile à l’agréable ».

Une noble cause que Benjamin s’évertue à réaliser chaque jour en troquant baskets, gants et sac-poubelle lors de sa pause quotidienne. Après chaque sortie, le sac-poubelle est bien rempli : mégots de cigarette à n’en plus finir, canettes, bouteilles en plastique, emballages en tous genres, jouets ou encore parapluie, le sudiste revient bien chargé. « C’est complètement dingue de voir tout ce que l’on peut ramasser dans un aussi petit périmètre. Je remplis un sac de 30 litres à chaque sortie… ». Les déchets ramassés terminent bien évidemment dans les poubelles de recyclage.

Cependant, depuis la pandémie, Benjamin a remarqué une fâcheuse habitude qui tapisse les rues de nos villes, les masques à usage unique : « Le pire, c’est les masques… Les gens les balancent partout », constate-t-il.

#Nettoietonkm relayé sur les réseaux sociaux par JoeyStarr

Un point positif pour Benjamin, son défi #nettoietonkm est devenu un succès sur les réseaux sociaux. Relayé et partagé grâce au mot-dièse, les internautes partagent leur expédition et font part de leur récolte journalière. Le défi s’est répandu un peu partout en France, dépassant les limites de Vallon des Auffes d’où le sudiste est originaire. « J’ai nominé des personnes et il a été partagé par JoeyStarr. Ça a rapidement pris, il y a même des médias américains, canadiens et anglais qui ont relaté mon initiative », révèle Benjamin.

L’engagement de Benjamin est respectable, lui qui voulait avant tout que ce défi soit « accessible » au plus grand nombre. « [...] Je voulais présenter la chose comme très accessible, même mentalement, précise-t-il. On sort de chez soi et c’est parti, il fallait rendre le défi viral ». Une chose à laquelle Benjamin est parvenu à réaliser brillamment. Son compte Instagram est suivi par 12 000 personnes et les publications de ses virées sont likées jusqu’à 1000 fois. Il faut dire que Benjamin a un atout des plus efficace, l’humour.

« J’aime montrer qu’il n’est pas déprimant d’être écolo ou éco-citoyen. Cette activité, on peut la faire seul ou en famille, avec ses enfants parce que c’est ludique », poursuit-il. Pas question pour Benjamin de faire la leçon, il s’agit plutôt pour lui d’éveiller les consciences.

« L’idée est de ne pas culpabiliser le citoyen »

« [...] C’est une prise de conscience que je souhaitais, passer à l’action et ne plus être passif. Ça agit comme une petite graine qui germe et ça va avoir un énorme impact, surtout sur les enfants. [...] L’idée est de ne pas culpabiliser le citoyen, mais de le pousser à se saisir de certains sujets pour changer les mentalités. C’est plus un impact sur la conscience », précise Benjamin.

La très belle initiative a été reprise partout en France par des citoyens et même par certaines municipalités comme celle de Lignan-de-Bordeaux. « Je reçois des centaines de photos tous les jours, de toute la France. Les gens me racontent les aventures vécues dans leur kilomètre, ils font la liste des trucs qu’ils ont ramassés… ». Pour en savoir plus sur l’initiative de Benjamin, vous pouvez vous rendre sur son compte Instagram.

Benjamin de Molliens. Crédit : ben_expédition_zéro/ Instagram.

Benjamin de Molliens. Crédit : ben_expédition_zéro/ Instagram.

Source : 20 minutes
Plus d'articles