« Le pire chat du monde », l'annonce hilarante d'un refuge pour l'adoption d'un chat

11Kpartages

Un refuge de Caroline du Nord, aux Etats-Unis, a publié une annonce hilarante pour l’adoption de Perdita, le « pire chat du monde ».

Parfois, l’honnêteté peut être la meilleure des politiques, notamment quand il s’agit de chats. C’est en tout cas l’idée prônée par le refuge Mitchell County Animal Rescue, situé en Caroline du Nord, afin de faire adopter Perdita qu’ils décrivent comme « le pire chat du monde ».

« On la pensait malade, il s’est avérée qu’elle est juste une peste » surenchérit le refuge sur leur publication sur Facebook.

La suite de la description est encore plus savoureuse quand il s’agit de décrire en détail le comportement de Perdita :

« Voici Perdita, qui n’est pas pour les âmes sensibles. ELLE AIME: vous fixer du regard jusque dans votre âme jusqu’à ce que vous ne puissiez plus être heureux; la chanson ‘Cat Scratch Fever’, le film ‘Simetierre’ (Church est son héros), vous faire bondir de peur (sa spécialité), se cacher dans les coins sombres, être la reine de la maison, se moquer de l’équipe du refuge en faisant croire qu’elle est malade (les vétérinaires approuvent… c’est une peste). ELLE N’AIME PAS: la couleur rose, les chatons, les chiens, les enfants, les Dixie Chicks, les films Disney, Noël et enfin et surtout les CÂLINS. Elle est seule et elle est prête à être socialement bizarre avec un humain socialement bizarre qui comprend ce que c’est d’avoir son espace personnel. »

Voilà une annonce qui pourrait en rébuter beaucoup mais qui a le mérite d’être complètement transparente. Pour le refuge, on espère que leur honnêteté sera récompensée : « En décrivant sa personnalité avec de l’humour, on espère qu’une personne avec une personnalité similaire pourrait l’adopter ».

Cela nous rappelle, l’annonce hilarante d’un refuge australien pour un chat nommé Mr. Biggles, décrit comme un dictateur, un despote et une terreur des foyers, et qui avait suscité beaucoup d’intérêt malgré un portrait peu flatteur, mais honnête.

Plus d'articles