Romain Grosjean donne des nouvelles rassurantes après son terrible accident au Grand Prix de Bahreïn

3 024partages

Ce weekend, au Grand Prix de F1 de Bahreïn, Romain Grosjean a été victime d’un spectaculaire accident. Vingt-quatre heures après le dramatique accident, Romain Grosjean donne de ses nouvelles depuis son lit d’hôpital.

Romain Grosjean à l'hôpital. Crédit : Romain Grosjean/ Instagram.

La course vient à peine de commencer lorsqu’aux premiers virages du circuit, à la sortie 3 exactement, le pilote français de Formule 1 est pris dans un accrochage avant de foncer droit vers les barrières de sécurité au volant de son bolide, à 220 km/h.

Après un énorme impacte, la voiture de Romain Grosjean, coupée en deux, prend feu, laissant suffisamment de temps au pilote de l’écurie Haas de s’en extirper.

Les images, impressionnantes, ont fait le tour du monde. De suite, le pilote français est pris en charge puis emmené à l’hôpital.

« Je voulais juste vous dire que j’allais bien »

C’est depuis son lit d’hôpital que Romain Grosjean a souhaité donner de ses nouvelles à ses admirateurs. Les deux mains bandées à cause des brûlures de l’accident, suspendues à des arnets, le pilote de 34 s’adresse tout sourire à la caméra :

« Je voulais juste vous dire que j’allais bien… enfin plus ou moins, débute Grosjean. Merci pour tous vos messages », ajoute-t-il. De son côté, l’écurie américaine Haas, dont fait partie Grosjean, a tenu à rassurer les fans : « Le traitement de ses brûlures sur le dos de ses mains se passe bien. Il a reçu la visite de Günther Steiner, l’ingénieur principal de l’équipe Haas lundi, et il est prévu qu’il sorte de l’hôpital mardi ».

Le halo de sécurité lui a sauvé la vie

Romain Grosjean doit en grande partie la vie grâce au halo de sécurité dont le rôle est de protéger les pilotes et qui se trouve au niveau de leur tête. Mis en place depuis 2018, le halo protège les pilotes des débris volants. Ce dernier fut d’abord contesté par certains pilotes, dont Grosjean qui évoque le sujet.

« Je n’étais pas favorable au halo, il y a quelques années mais je ne serais pas là pour vous parler aujourd’hui sans cela », admet-il. Puis de remercier l’équipe médicale de l’hôpital et du circuit de Sakhir.

« J’espère que je pourrais bientôt écrire des messages et vous raconter l’histoire », poursuit-il en désignant ses mains bandées.

Le pilote français a reçu énormément de soutiens des ses fans mais aussi de ses confrères, à l’image de son coéquipier danois Kevin Magnussen et du pilote australien Daniel Ricciardo, qui a au passage critiqué les images terribles du drame diffusé à répétition dans les médias.

Plus d'articles
À lire aussi