Route du Rhum : un bateau chavire avec à son bord... un bijou de 600 000 euros

Bouton whatsapp

Pendant la traversée de la Route du Rhum, un skipper a eu une grosse frayeur : son bateau a chaviré avec à son bord, un médaillon d’une valeur de 600 000 euros.

La Route du Rhum est une course à la voile qui a lieu tous les quatre ans. Pendant cette compétition, des skippers traversent l’Atlantique et se rendent de Saint-Malo jusqu’en Guadeloupe.

À voir aussi

Crédit photo : iStock

Cette année, le départ de la course a eu lieu le mercredi 9 novembre et un skipper avait un objet pas comme les autres à bord de son voilier. En effet, Thibaut Vauchel-Camus naviguait avec un bijou d’une grande valeur.

Un médaillon de 600 000 euros

À bord du bateau du skipper se trouvait un médaillon serti de 20 diamants, d’une valeur de 600 000 euros. Ce bijou lui a été donné par Jacky Lorant, le propriétaire du médaillon. Âgé de 70 ans, cet homme est passionné par l’histoire des Corsaires. Il a acheté ce médaillon lors d’une vente aux enchères au prix de 620 000 euros avec les frais.

« Le bijou appartenait à Alain Porée, un corsaire qui a vécu à Saint-Méloir-des-Ondes, comme moi, a affirmé Jacky Lorant. Avec le mien, il en reste plus que trois exemplaires parmi les 400 distribués par le Roi Soleil dans le monde. L’un se trouve au Louvre à Paris, un autre à Bologne en Italie. »

Crédit photo : iStock

Si Jacky Lorant a décidé de confier ce médaillon à un skipper de la Route du Rhum, c’est pour montrer le bijou au public et « le faire voyager ».

Le bateau chavire

Si tout se passait bien au départ de la course, le skipper a eu la peur de sa vie quand son bateau a commencé à chavirer le samedi 12 novembre. À ce moment-là, Jacky Lorant traversait l’Atlantique en avion pour se rendre à l’arrivée de la course, en Guadeloupe. Il a appris la nouvelle en sortant de l’aéroport.

« Au début, on ne savait rien, a-t-il confié. Le bateau s’était retourné en pleine mer. Je me suis demandé si Thibaut était vivant. Je n’avais aucun contact avec lui. Je suis passé par toutes les couleurs. C’était un gros choc. Perdre le médaillon au bout de deux ans était inimaginable pour moi. S’il avait fini au fond de la mer, je me serais fait allumer par les descendants. »

Crédit photo : iStock

En plus d’avoir une grande valeur historique, le médaillon n’était pas assuré, car aucune agence n’avait accepté de le prendre en charge. Heureusement, le skipper n’a pas succombé au naufrage de son bateau car il a réussi à se mettre à l’abri dans la coque centrale du navire, avec le médaillon.

De son côté, Jacky Lorant a dû attendre trois jours avant d’avoir des nouvelles de son précieux bijou, qu’il pensait disparu. Mais le médaillon a pu être sauvé et n’a pas coulé au fond de la mer car le bateau a été remorqué.

Actuellement, le bijou est conservé dans le coffre-fort d’une banque et son propriétaire envisage de l’exposer dans le futur musée maritime de Saint-Malo. Un lieu qui sera sans doute moins risqué qu’un bateau en pleine mer.

Source : Actu
Bouton whatsapp