Sacs-poubelle, sous-vêtements etc... : un cerf sauvage retrouvé mort avec 7 kilos de déchets plastiques dans son estomac en Thaïlande

7 185partages

Le plastique n’en finit plus de polluer et dégrader notre planète et ses écosystèmes. Dernier incident en date - parmi les millions d’autres dans le monde - et qui a provoqué une vague d’émoi et d’indignation, la mort d’un cerf sauvage en Thaïlande.

Crédit : Protected area regional office 13/ AFP

C’est dans le Parc Naturel de Khun Sathan situé dans la province de Nan, au nord du pays que le pauvre cerf de 10 ans a été retrouvé inconscient par les gardes-forestiers. Ces derniers ont découvert près de 7 kilogrammes de plastique dans l’estomac de l’animal.

Outre sa quantité astronomique, ce qui surprend par ailleurs est aussi la diversité abondante de matériaux plastiques et déchets dans le corps du cervidé.

C’est un nouveau coup dur pour le pays qui voit régulièrement la mort d’animaux causée par le plastique. Le dernier en date étant une vache marine - aussi appelé dugong - retrouvée échouée au mois de mai sur une plage avec une grosse quantité de plastique dans son estomac. L’animal est décédé au mois d’août d’une infection. Mais aussi de tortues. Par ailleurs, ces dernières sont souvent le point de départ des débats quant à la pollution plastique des océans.

En octobre dernier, une tortue de Floride avait été retrouvée morte après avoir ingéré des centaines de morceaux de plastique.

La Thaïlande, premier pays consommateur de sacs plastique

Un fléau particulièrement étendue dans le pays dont les habitants utilisent chacun près de 3000 sacs plastique à usage unique par an, faisant de lui le premier pays consommateur de plastique au monde. Une habitude que les autorités et associations écologiques tentent d’effacer. Certains géants de la grande distribution prévoient même l’interdiction de distribuer des sacs en plastique dès janvier 2020.

D’après les photos publiées sur Twitter par le Parc National de Nan, le corps du cervidé était rempli de sacs contenant des marcs de café, des emballages de produits, des sacs-poubelle, des serviettes et sous-vêtements parmi d’autres déchets communs.

Kriangsak Thanompun, le directeur de Khan Suthan a déclaré que cette découverte était « une nouvelle tragédie » et que « cela démontre que nous devons prendre au sérieux le plastique à usage unique […] et réduire son usage ».

Reste à savoir si les utilisateurs de sacs plastique sont prêts à abandonner leur utilisation pour tenter de sauver les espèces de notre écosystème.

Crédit : Protected area regional office 13/ AFP

Crédit : Protected area regional office 13/ AFP

Crédit : Protected area regional office 13/ AFP

Source : BBC
Plus d'articles
Dernières news
En ce moment