Stefanos Tsitsipas rend hommage à sa grand-mère dont il a appris la disparition juste avant la finale de Roland-Garros

1 155partages

Finaliste déçu de Roland-Garros, le numéro quatre mondial a entamé cette finale de la pire des manières. Quelques minutes seulement avant d’entrer sur le court Philippe-Chatrier, le Grec a appris le décès de sa grand-mère.

Stefanos Tsitsipas à l'Open d'Australie en 2019. Crédit : Leonard Zhukovsky/ Shutterstock

Le dimanche 13 juin ne fut pas la plus belle des journées pour Stefanos Tsitsipas. Pourtant finaliste de Roland-Garros, le Grec, perdant face au numéro 1 mondial Novak Djokovic, n’a pas vraiment pu apprécier sa première finale d’un Majeur.

Cela aurait dû être la fête, une célébration pour le joueur de 22 ans. Premier joueur grec de l’histoire à atteindre une finale de Grand Chelem, Stefanos Tsitsipas avait fort à faire face au poids lourd Novak Djokovic.

Si le natif d’Athènes n’a pas remporté cette finale, il a aussi appris le décès tragique de sa grand-mère.

« Des gens comme elle vous font rêver »

Juste avant de s’incliner en cinq sets, Stefanos Tsitsipas apprenait une mauvaise nouvelle. Comme il l’a annoncé sur son compte Instagram ce lundi matin, le nouveau numéro 4 mondial est entré sur le court le cœur lourd.

« Cinq minutes avant que j’entre sur le court, ma grand-mère bien-aimée a perdu son combat pour la vie. Une femme sage, dont la foi en la vie et la volonté de donner et d’offrir ne peuvent être comparées à quiconque d’autre que j’aie rencontré. Il est important qu’il y ait plus de personnes comme elle dans ce monde. Parce que des gens comme elle vous font vivre. Ils vous font rêver », écrit affectueusement le joueur.

Toutefois, le Grec a tenu à voir les choses du bon côté en célébrant sa grand-mère : « La vie, ce n’est pas gagner ou perdre. Il s’agit de profiter de chaque instant de la vie, seul ou avec d’autres. Vivre une vie pleine de sens, sans misère ni abjection. Soulever des trophées et célébrer des victoires, c’est quelque chose, mais ce n’est pas tout », termine Stefanos Tsitsipas avant de dédier son parcours et sa seconde place à sa grand-mère.

Source : Instagram
Plus d'articles