Top 15 des prénoms mixtes pour fille et garçon

C’est un garçon ? C’est une fille ? Et pourquoi choisir après tout ? Un prénom mixte fera très bien l’affaire pour votre bébé en attente d’arrivage !

Quelle joie de pouvoir nommer ce petit être plein d’amour que vous chérissez du plus profond de votre cœur de jeune parent. Mais avoir un enfant est une chose, le nommer avec un prénom suffisamment original en est une autre. Et si les prénoms mixtes étaient faits pour vous jeunes parents ?

À voir aussi

Prénoms mixtes d'antan et de maintenant

Les prénoms épicènes sont des prénoms qui s’écrivent exactement de la même manière qu’importe leur genre.

On pense par exemple au prénom Alexis, Andrea, Camille ou Claude. À l’inverse de prénoms tel que Gabriel, qui deviendra Gabrielle au féminin et Morgane qui deviendra Morgan en passant du féminin au masculin. On peut également penser au prénom Nicole qui est généralement féminin mais qui peut devenir tout aussi bien masculin en prenant ou non, un « le » à la fin du prénom. Mais ne divulgâchons pas le reste de l’article. Il y a encore plein d’autres prénoms mixtes à découvrir.

Les nouvelles tendances du mixte

Pour tous les parents en quête d’originalité pour votre bébé, cet article est fait pour vous ! Et pour les parents ou non parents dans un futur lointain vous serez ravie d’apprendre les nouvelles tendances en vogue ! Quels sont les meilleurs prénoms mixtes pour votre enfant ? C’est tout de suite sous vos yeux ébahis ! Comme nous l’écrivions précédemment, la tendance n’est plus vraiment au « Dominique » « Claude » et autre « Nicole » malgré le fait que ce sont, encore aujourd’hui, de merveilleux prénoms n’est ce pas ? Quoiqu’un un peu usité. Les temps changent et les parents avec n’est-ce pas ?

Les quinze prénoms mixtes pour garçons et filles :

· Camille

D'origine latine, ce nom désignait dans la Rome antique des jeunes gens, filles et garçons, qui officiaient auprès des prêtres pour les sacrifices païens. 75 % des Camille sont de sexe féminin selon l’Insee. « Mais la tendance change dans la mesure où un quart des Camille qui naissent aujourd'hui en France sont des garçons, » précise Marie Férey écrivaine et autrice du Petit Larousse des prénoms cité dans L’Expresse.

En effet, il est important de noter que même les prénoms mixtes sont toujours plus ou moins assimilés à un genre masculin ou féminin. Exception pour Dominique peut-être nous dit-on dans l’oreillette.

Le caractère de Camille : ambitieux, déterminé, Camille mène sa vie sans se laisser influencer et n'apprécie pas les contraintes.

· Sacha

Diminutif d'Alexandre, prénom grec très porté dans les pays slaves, et qui signifie « défenseur de l'humanité », Sacha est, en Russie, un prénom à part entière qui a séduit l'Europe à la fin du XXe siècle. Ce prénom était traditionnellement masculin dans la culture russe. Seulement 3 % des Sacha sont des filles. On peut aussi l'orthographier Sasha.

Le caractère de Sacha : curieux, énergique, charmeur, Sacha aime l'originalité et n'a pas peur de sortir des sentiers battus.

· Noa

Variante de Noé, d'origine hébraïque, qui signifie « reposé », Noa s'orthographie aussi parfois Noah. Malgré la terminaison en a plutôt féminine, ce sont principalement des garçons qui portent ce prénom : seulement 8 % des Noa sont des filles selon l’Insee.

Le caractère de Noa : chaleureux, généreux, Noa a le culte de l'amitié. Très communicatif, adaptable, il sait se faire aimer du plus grand nombre.

· Lou

Lou, diminutif de Louise, germanique, qui signifie « glorieux vainqueur », était déjà connu au XIXe siècle. Ce prénom est féminin à 93 %, comme Louison.

Le caractère de Lou : dotée de sens pratique et d'adaptabilité, Lou est une femme caméléon. Créative, passionnée, elle ne se laisse pas désarmer par la nouveauté.

· Loan

Loan, celte, fait référence à la lumière. Il est un dérivé d'Elouan, et de Louan. Loan est porté seulement par 4 % de filles.

Le caractère de Loan : réfléchi, sérieux, méthodique et organisé, Loan ne laisse rien au hasard. Altruiste, il se soucie beaucoup de son entourage.

Choisir un prénom mixte pour bébé / Crédit : Unsplash

· Thaïs

D'origine grecque, ce prénom fait référence à un bandeau porté par les femmes de la Grèce antique. Ce prénom traversa les siècles grâce à une célèbre courtisane, maîtresse d'Alexandre le Grand, puis épouse de Ptolémée roi d'Égypte, dont l'histoire fut reprise par des écrivains du XIXe siècle. Thaïs est féminin à 85 % selon l’Insee.

Le caractère de Thaïs : vive, drôle, charmante, Thaïs est une femme de communication. Elle s'adapte à toutes les situations et fait preuve d'une grande générosité.

· Eden

Ce très beau prénom hébreu, Eden, désigne en effet le paradis. Ce jardin d'Eden promis dans la Bible. Si le prénom était inconnu jusqu'à la fin du XXe siècle, il amorce une carrière discrète mais régulière. Selon l’Insee, ce prénom est à 32 % féminin.

On espère que chaque garçon, fille et parents trouve ici son Eden !

Le caractère d’Eden : paradisiaque, le tempérament d'Eden qui est énergique, autoritaire, ambitieux et autonome. Un vrai patron dans l'âme !

· Charlie

Diminutif de Charles, d'origine germanique qui signifie « viril », Charlie fut d'abord masculin. "Désormais, il atteint presque le parfait équilibre puisque 49 % des Charlie sont des filles » nous précise l’Insee.

Le caractère de Charlie : les Charlie, garçons et filles possèdent une bonne intuition et le sens du relationnel ; ils sont des amis fidèles et désintéressés.

· Alix

Forme médiévale d'Alice, ce prénom germanique signifie « de haute naissance ». Il est majoritairement féminin, à 82 %. Le caractère d’Alix : énergique et autoritaire, Alix prend ses décisions avec sagesse. Sa force de travail lui permet d'atteindre les buts qu'elle recherche.

· Maé

Diminutif de Maël, prénom celte qui signifie « prince » Maé est apparu au début de ce siècle. Seulement 20 % de filles portent ce prénom. Le caractère de Maé : ambitieux, énergique, déterminé, Maé est un travailleur acharné qui n'aime pas les ordres et les contraintes. Le chef, c'est lui.

Un prénom mixte pour votre garçon ? / Crédit : Unsplash

· Andréa

Ce prénom est apparu au XVIIe siècle dans les pays anglophones mais il aura fallu attendre les années 1950 pour qu'il devienne vraiment populaire. En France, il commence à être très porté dans les années 1990, autant par des petites filles que des petits garçons.

Le caractère d’André : intelligence, savoir, méditation, indépendance et décision font partie de ses principales qualités.

· Elie

Ce prénom d'origine hébraïque signifie « le Seigneur est mon dieu ». C'est également le prénom de l'un des plus importants prophètes de la Bible.

Le caractère d’Elie : Efficace, honnête et persévérant, Elie n'est pas du genre à se laisser faire et il aime le faire savoir. Ce trait de caractère lui confère un certain charisme.

· Morgan

 Très porté dans les pays anglo-saxons, Morgan est également un classique de la culture bretonne. Il est particulièrement porté dans sa version féminine sous la forme « Morgane ». Il signifie « Né de la mer ».

Le caractère de Morgan : Courage, dynamisme, réussite et curiosité sont des traits de personnalités très importants chez les Morgan.

· Loïs

D'origine germanique, ce prénom signifie « illustre au combat ». Il s'agit d'un dérivé du prénom Louis. Le succès de ce prénom est fortement associé dans la culture populaire à la parution de la bande dessinée Superman dans laquelle Loïs Lane est une femme journaliste dans les années 1950. Il a connu un pic de popularité au début des années 2000.

Le caractère de Loïs : Doté d'un certain sens de l'analyse, Loïs est pétri d'esprit d'analyse et d'ambition. L'innovation est au cœur de son existence.

· Stéphane 

Ce prénom est particulièrement populaire dans les pays occidentaux. Il a été porté par de nombreux saints, papes et autres souverains. Après un retrait pendant des siècles, il connaît un fort regain de popularité au milieu du XXe siècle.

Le caractère de Stéphane : Savoir, indépendance, méditation, intelligence, finesse font partie des principales qualités des Stéphanes. Des prénoms mixtes (ou pas) en fonction du pays. On note également certains cas particuliers concernant les prénoms mixtes. Certains noms changent de genre, non seulement en fonction du pays dans lequel il se situe mais en fonction aussi de son époque aussi.

Opter pour un prénom mixte pour sa fille / Crédit : Unsplash

Prénoms mixtes : cas particulier

· Alexis

Alexis est un prénom masculin en France mais féminin aux États-Unis.

· Alice

Alice est en général féminin, mais aussi employé (rarement) au masculin au XXe siècle.

· Anne

Anne est en général féminin, mais a été employée au masculin dans le passé.

· Brice

Brice est un prénom masculin, mais il est mixte dans les pays de langue anglaise. Étonnant n’est-ce pas ?

· Frédérique

Frédérique est un prénom majoritairement féminin, les formes Frédéric ou Frédérick étant préférées comme forme masculine.

· Hippolyte

Hyppolyte est un prénom masculin, et quelques fois féminin.

· Jackie

Si Jackie est mixte, Jacky est un prénom masculin, et très rarement féminin. Comme la très célèbre Jackie Kennedy par exemple ! Elle s’appelait en fait Jacqueline d’accord, on triche un peu.

· Jean

Jean est masculin, mais en anglais, Jean est un prénom féminin, dont la forme masculine est John. Jeanne se dit plus généralement Joan, telle Jeanne d’Arc, traduit par Joan of Arc.

· Maxime

Maxime est un prénom masculin, et rarement féminin.

Prénoms mixtes et identité de genre : la société évolue !

Mais la langue et les pratiques de dénomination évoluent également en ce moment même ! Savez-vous par exemple que la cour d’appel de Rennes a très récemment autorisé un couple de parents à appeler leur fille « Liam » et leur garçon « Ambre », un choix qui avait d’abord été retoqué par crainte d'une « confusion de genre ». Il aura fallu attendre deux ans après la naissance des deux bébés pour que la justice laisse finalement ces pauvres parents tranquilles.

Et oui car l’utilisation d’un prénom mixte a cet avantage certain de ne pas totalement genrer votre enfant en amont ! Un acte d’émancipation en cette époque ou les frontières entre le masculin et le féminin tendent à devenir de plus en plus floues permettant alors à certains individus qui ne se sentent pas bien dans leur genre assigné à la naissance d’en sortir.