Un policier américain tire sur un chien et le tue dans son propre jardin

15Kpartages

Les violences policières aux États-Unis ne semblent pas seulement cibler les humains. En effet, les chiens sont également victimes d’officiers peu scrupuleux. C’est en tout cas ce que vous allez pouvoir découvrir sur la vidéo ci-dessous. On y voit un policier tirer sur un chien à bout portant avec son arme de service et le tuer alors que ce dernier était dans le jardin de ses propriétaires, derrière la clôture.

Publicité

Cet acte barbare survenu dans la ville de Détroit, dans l’état du Michigan, est en train de faire le tour d’Internet via les réseaux sociaux et suscite une vive émotion aux quatre coins du monde. La scène, filmée la caméra de surveillance du domicile, montre que le chien des particuliers et le chien du policier ont voulu commencer à se battre mais la barrière métallique protégeant la maison les en a empêchés. Cela rend le geste du policier d’autant plus incompréhensible qu’il n’y avait alors aucun danger immédiat, ni pour lui ni pour son animal.

« Dans la vidéo, on peut voir que le chien aboie à travers la clôture devant les policiers et les chiens de police. L’agent sort son arme rapidement, le chien semble attaché à la muselière de l’autre ou à son visage à travers la clôture. Mais au lieu d’essayer de les séparer, il tire dans la tête du chien sans se poser de question » s’indigne l’association de défense des animaux Animal Hope and Wellness à travers un communiqué publié sur Instagram.

L’affaire prend une grande ampleur aux États-Unis

En deux jours, la vidéo a été vue des centaines de millier de fois à travers différents posts sur les réseaux sociaux. Résultat, de nombreux protecteurs de la cause animale demandent des comptes et l’affaire prend de l’ampleur. À tel point que Julián Castro, l’ancien Secrétaire au Logement et au Développement Urbain des États-Unis et ex-candidat démocrate à la présidence s’en est mêlé. Il a déclaré sur Twitter : « Un agent de police de Detroit a tiré sur le chien de quelqu’un qui ne présentait aucune menace à l’intérieur de son propre jardin après avoir perdu le contrôle de son propre chien. Cet agent devrait être tenu responsable. Il devrait être congédié et poursuivi. »

Si l’identité de l’officier en question n’a pas encore été déterminée, les journalistes de News.com affirment que le département de police de Détroit a lancé une enquête interne. Affaire à suivre donc.

Source : Daily Dot
Plus d'articles