Harry Potter : 10 choses à savoir sur la saga culte

Le premier film de la saga Harry Potter est sorti en 2001. Et oui, déjà vingt ans que nous avons découvert le plus célèbre sorcier à lunettes au cinéma. Un succès planétaire et des millions de fans à travers le monde. Un succès immense qui ne se dément pas: dix ans après la fin de la saga Harry Potter au cinéma, l’univers magique du sorcier est plus que jamais présent dans la culture populaire.

Chaque jour, de nouvelles rumeurs apparaissent sur le net : une série dérivée, une suite à la saga, de nouveaux livres, une multitude de produits dérivés ou une réunion du casting. Des désirs de fans peu réalisables ou de vrais fondements à venir ? L’avenir nous le dira. Cependant, il semblerait que le casting (Daniel Radcliffe, Emma Watson, Rupert Grint, Tom Felton…) possède un agenda bien chargé.

La plupart d’entre eux poursuivent leur carrière au cinéma et le succès est parfois au rendez-vous. Mais seraient-ils prêts à reprendre leur baguette pour le plaisir des fans? Depuis, c’est la saga des Animaux fantastiques qui a repris le flambeau.

Les Potterhead trouveront peut-être dans cet article de quoi affiner leurs connaissances sur le monde magique d’Harry Potter. Anecdotes de tournage, de coulisses et bien d’autres, l’univers d’Harry Potter recèle bien plus de secrets que vous le pensiez.

10 choses à savoir sur Harry Potter. Crédit : Warner Bros.

Harry Potter : la troisième plus grande saga lucrative du cinéma

Harry Potter est sans aucun doute l’une des sagas cinématographiques les plus lucratives de l’histoire. Au début des années 2010, Harry Potter se classait troisième des sagas les plus rentables du septième art. Devant le sorcier, se trouvaient James Bond puis Star Wars.

Dix ans plus tard, les choses ont quelque peu changé. Malgré tout, Harry Potter conserve fièrement sa troisième place du classement. En effet, les projets Star Wars sous la maison Disney ont pris vie et l’univers Marvel a écrasé la concurrence avec la suprématie de ses films.

Avec 9 milliards de dollars de recettes mondiales, Harry Potter assoit sa popularité depuis la fin de la saga. Sur la seconde marche, non loin de là, on retrouve Star Wars avec 10 milliards de dollars de recettes et les films Marvel occupent la première place avec 22 milliards de dollars de bénéfices.

Harry Potter : J. K. Rowling connaissait déjà la fin en écrivant le premier tome

Cette thèse fait plutôt débat entre les auteurs de romans: doit-on savoir quelle fin donner à une histoire dès le début de l’écriture d’un roman? J. K Rowling ne s’est sans doute pas posé la question lorsqu’elle a commencé à écrire Harry Potter, en1990.

Cependant, elle était sûre d’une chose: Hagrid devait mourir plus tôt dans la saga mais J. K. Rowling en a décidé autrement car le demi-géant joue un rôle déterminant lors d’une scène de la dernière bataille de Poudlard.

En écrivant Harry Potter à l’école des sorciers (Harry Potter and the Philosopher’s Stone en version originale), l’auteure connaissait déjà la fin qu’elle réserverait à la saga. Si quelques changements ont été pris entre-temps, J. K. Rowling a clôturé les aventures de Harry et ses compères comme elle l’avait imaginé: le Bien doit l’emporter contre le Mal.

Harry Potter : les couleurs de Voldemort disparaissent

Crédit : Warner Bros.

Les couleurs dans la saga Harry Potter ont un rôle essentiel. Si vous avez l’œil de lynx, vous aurez peut-être remarqué que la couleur de Lord Voldemort évolue au fil des films. Un travail soigneux a été apporté à la colorimétrie du personnage. Plus Voldemort perd en force et pouvoir, plus son costume perd en couleur.

Ce petit détail simple mais subtil peut aussi être observé chez d’autres personnages de la saga. Un procédé efficace qui permet de faire un parallèle avec le devenir de certains personnages.

Harry Potter : Daniel Radcliffe n’était pas à l’aise avec les accessoires

On ne peut imaginer Harry sans ses célèbres lunettes rondes. Au cours des 8 films de la franchise, Daniel Radcliffe aura utilisé pas moins de 160 paires de lunettes! Maladroit l’acteur britannique? Que nenni. Avec les années, il a fallu produire de plus grandes lunettes pour Daniel Radcliffe qui grandissait.  

En plus de cela, Daniel Radcliffe détestait porter sa cicatrice. Cette dernière lui causait des démangeaisons et poussait l’acteur à se gratter le front constamment, dégradant ainsi le travail des maquilleurs.

Harry Potter : la saga n’a jamais obtenu d’oscar

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la saga Harry Potter n’a jamais remporté un Oscar! Pourtant nommé 12 fois pour la célèbre statuette qui récompense les films sélectionnés, Harry Potter est toujours reparti bredouille.

La franchise a toujours été nommée dans des catégories techniques commeles effets spéciaux ou encore les décors, sans pour autant être récompensée. Des décisions surprenantes de la part de l’Académie des Oscars qui avait auparavant nommé des blockbusters comme Les Aventuriers de l’arche perdue ou Star Wars.

D’après Christopher Campbell, du site Indiewire, qui s’est penché sur la question, Harry Potter n’a pas su suivre les pas d’une autre saga lucrative, Le Seigneur des anneaux, récompensée de 17 oscars : « [Les films Harry Potter] ne sont pas tous de bons films, mais ils sont, et seront, importants dans l’histoire et l’industrie du cinéma. En fait, peut-être que ce n’est pas Heyman [le producteur de la saga] qui devrait recevoir un Oscar, mais Rowling, pour avoir écrit quelque chose de si populaire et qui a autant de succès une fois adapté sur grand écran ». Selon lui, la saga n’a pas su se départir des livres originaux comma l’avait réussi Le Seigneur des anneaux.

Harry Potter : la gare de King’s Cross est symbolique

Crédit : Warner Bros.

Saviez-vous que la gare de King’s Cross existe réellement ? Elle est située dans le nord-est de Londres dans le même quartier que celle de Saint Pancras. Bien sûr, inutile de chercher la voie 9 ¾, elle n’existe pas. Cette voie si spéciale qui mène au monde magique a été créée pour l’histoire.

Cependant, J.K Rowling n’a pas choisi la gare de King’s Cross par hasard. Ce lieu est hautement symbolique pour l’auteure: c’est là-bas que ses parents se sont rencontrés pour la première fois.

C’est sur cette même voie que l’on retrouve nos personnages préférés dans Les Reliques de la mort – partie 2, 19 ans plus tard. Nos héros ont bien grandi et accompagnent désormais leurs enfants au Poudlard Express.

Harry Potter : une actrice fan de la saga

Crédit : Warner Bros.

Avoir une actrice de la saga fan des livres Harry Potter n’est peut-être pas tout le temps une aubaine. L’actrice Evanna Lynch, qui jouait le rôle de Luna Lovegood, est une grande fan des livres de J. K Rowling. À tel point, que la comédienne prêtait une attention toute particulière aux détails de son personnage.

Evanna Lynch souhaitait en effet coller au plus près de son personnage décrit dans les livres. Lorsque les responsables des accessoires et costumes oubliaient un détail, c’est Evanna qui s’en chargeait. Ses fameuses boucles d’oreilles en forme de radis? C’est l’actrice elle-même qui les a confectionnées.

Harry Potter : une saga britannique… et américaine

Contrairement à ce que l’on croit, la mise en chantier de la saga Harry Potter au cinéma ne fut pas une mince affaire. Une ironie quand nous savons le succès planétaire que deviendra la franchise.

Pourtant à cette époque, c’est auprès de Warner Bros. que David Heyman, le producteur d’Harry Potter qui découvrit le livre en 1997, propose d’adapter le livre. La firme américaine est plutôt réticente car elle craint un aspect « très anglais » de l’univers, notamment Poudlard.

De son côté, J. K. Rowling est, elle, inquiète d’une possible « américanisation » de son roman qu’elle ne souhaite pas qu’il perde de sa « substance britannique ». Finalement, Warner Bros. lance le projet en gardant cette touche so british que désirait tant J. K. Rowling.

Harry Potter : des décors pharamineux

Crédit : Warner Bros.

Les décors ont une place prédominante dans la saga Harry Potter. Si le célèbre château Poudlard est inspiré du château-fort d’Alnwick, en Écosse, ou de ceux de Bavière, l’école de magiciens n’existe malheureusement pas. Il s’agit en réalité d’une maquette construite pour l’occasion. En 7 mois seulement, 40 personnes ont réalisé l’exploit de donner vie à Poudlard.

Un travail titanesque qui aura connu de nombreuses modifications selon l’évolution des films. Les petits chanceux peuvent admirer l’école de leur rêve et le travail minutieux apporté à la maquette lors de la visite des lieux et autres décors du studio à Londres.

Cependant, le décor le plus impressionnant de la franchise est sans doute celui du Ministère de la Magie, construit à taille réelle dans les studios. Il s’agissait du décor le plus vaste puisqu’on raconte qu’il pouvait y contenir 55 bus londoniens.

Harry Potter : Steven Spielberg a failli réaliser Harry Potter... enfin presque

Lorsque Warner Bros. se montre particulièrement intéressé par cette franchise britannique au potentiel à exploiter, le grand Steven Spielberg se rapproche du studio.

Spielberg souhaite adapter Harry Potter avec beaucoup de libertés artistiques. Par exemple, il souhaite réaliser le film en animation et souhaiterais engager le jeune Haley Joel Osment, révélé dans Sixième Sens.

Warner réfléchit et refuse, préférant de vrais acteurs alors que J. K. Rowling désire un casting principalement britannique. Toutes ces péripéties poussent finalement Spielberg à se retirer du projet. La réalisation du premier film sera confiée à Chris Columbus qui fera d’Harry Potter à l’école des sorciers un classique de la franchise.

Plus d'articles
À lire aussi