Johnny Depp perd son procès en diffamation contre The Sun qui le qualifiait de « frappeur d'épouse »

C’est un nouveau coup dur pour Johnny Depp. Après avoir subi les rumeurs le concernant et le qualifiant de « violent » par son ex-compagne et The Sun, l’acteur a perdu son procès pour diffamation contre le tabloïd britannique.

Johnny Depp et Amber Heard. Crédit : Andrea Raffin/ Shutterstock.

Publicité

Cela fait presque trois ans que le divorce houleux entre Johnny Depp et la comédienne Amber Heard ravit les tabloïdes du monde entier. Début 2017, les deux comédiens annoncaient leur divorce à la surprise générale. Par la suite, les règlements de compte et anecdotes fracassantes sur leur couple ont fait grand bruit.

Amber Heard accuse le comédien de Pirates des Caraïbes de violences « physiques et psychologiques » qu’elle aurait subi pendant « des années » et qu’elle avait confié au sulfureux The Sun. De son côté, l'acteur réfute totalement ces accusations. Il accuse le tabloïd de diffamation.

Johnny Depp qualifié de « frappeur d’épouse » par le Sun

En juillet dernier, à la Haute Cour de Londres, trois semaines de procès ont eu lieu. Johnny Depp et son ex-femme étaient présents. Chacun a vidé son sac et les déclarations peu élogieuses sur leur vie privée ont fait le tour du monde.

Abus d’alcool et de drogue et accusations de tromperie étaient au coeur du procès. Amber Heard, de son côté, était épaulée par The Sun qui avait qualifié Johnny Depp de « frappeur d’épouse » dans l’un de ses articles.

Johnny Depp et ses avocats sont montés à la charge et ont accusé le tabloïd de diffamation.

Johnny Depp compte faire appel

Comme le rapporte plusieurs sources, les qualifications du Sun proviennent principalement des dires de Amber Heard. Le Sun faisait état de 14 épisodes de violences perpétrés par Johnny Depp. « Les victimes de violences conjugales ne doivent jamais avoir à se taire », a déclaré un porte-parole du Sun avant de saluer Amber Heard pour « son courage à témoigner devant la Cour ».

Une décision « sans surprise » d’après le parti de l’actrice impliquée aussi dans un autre procès aux États-Unis. Rien n’a pu faire pencher la balance du côté de Johnny Depp. Pas même les déclarations de ses ex-compagnes Winona Ryder et Vanessa Paradis qui réfutaient toutes les deux l’aspect violent et abusif de l’acteur.

David Sherborne, l’avocat de Johnny Depp avait demandé au juge de « laver le nom » de son client de « ses accusation scandaleuses » et « fausses » faites par le quotidien et Amber Heard.

Ce lundi Johnny Depp a appris qu’il avait perdu son procès en diffamation contre The Sun. L’acteur et son avocat ont déclaré dans un communiqué que cette décision était « aussi perverse que déconcertante. Le jugement présente tellement de défauts qu’il serait ridicule que M. Depp ne fasse pas appel de cette décision ». L’affaire se poursuit.

Plus d'articles
À lire aussi