Orlando Bloom : 10 films à voir de l'éternel interprète de Legolas

Orlando Bloom fut un temps l’un des acteurs les plus en vue. Le Seigneur des anneaux, Pirates des Caraïbes, Troie font partie de ses plus gros succès. Retour sur les meilleurs films d'Orlando Bloom

L’ascension d’Orlando Bloom fut fulgurante. En un rien de temps, l’acteur est passé d’inconnu à star planétaire. Pour chuter tout aussi rapidement. Des rôles de secondes zones, des passages peu ou pas remarqués dans des projets minimes et des échecs ont forgé sa carrière entre la fin des années 2000 et la fin des années 2010. Avec la série Carnival Row, Orlando Bloom a fait un retour remarqué sur nos écrans en 2019. Malgré quelques déconvenues, l’acteur offre pourtant une filmographie respectable. Découvrez 10 films à voir d’Orlando Bloom.

À voir aussi

1. Le Seigneur des anneaux (2001 à 2003)

Legolas dans la trilogie du Seigneur des anneaux. Crédit : Metropolitan FilmExport

Durant trois ans, Orlando Bloom a endossé le rôle mythique de l’elfe Legolas dans la saga du Seigneur des anneaux (La Communauté de l’anneau, Les Deux Tours et Le Retour du roi). À la clé, le succès planétaire et une ascension très rapide. Il ne s’agit en effet que du second film de l’acteur après une brève apparition dans le biopic Oscar Wilde, en 1998. Dans la peau de Legolas, Orlando Bloom interprète avec conviction cet archer hors pair. Un rôle marquant pour l’acteur qui l’endossera à trois reprises dans Le Seigneur des anneaux, puis deux fois dans la suite des aventures du Hobbit, en 2013 et 2014.

Le personnage de Legolas est probablement l’un des rôles les plus iconiques et célèbre de la filmographie d’Orlando Bloom. Le charisme et l’humour de Legolas dans Le Seigneur des anneaux en ont fait l’un des personnages préférés des fans et l’un des plus reconnus. À tel point, qu’on ne voyait personne d’autre que l’acteur pour endosser ce rôle mythique. La trilogie, immense succès de par le monde, empochera de nombreuses récompenses (BAFTA Awards, Golden Globes) et 11 Oscars du cinéma!

2. La chute du faucon noir (2002)

La Chute du faucon noir. Crédit : Columbia Pictures

Entre deux blockbusters et films d’action, Orlando Bloom s’essaie au film de guerre dramatique. Pas une mince affaire ni un sujet facile. Pourtant, devant la caméra de Ridley Scott avec qui il tourne pour la première fois, Orlando Bloom interprète avec réalisme le soldat Todd Blackburn dont l’équipe est prise dans les combats de Mogadiscio. Dans ce film faisant la part belle à la solidarité des soldats, le Britannique partage l’affiche avec les acteurs stars : Eric Bana (qu’il retrouvera deux ans plus tard dans Troie), Josh Hartnett, Ewan McGregor, Tom Sizemore ou Tom Hardy. Un film épatant par la pertinence de son histoire, son réalisme et sa violence. Un film solide dans la filmographie d’Orlando Bloom.

3. Ned Kelly (2003)

Ned Kelly. Crédit : Universal Pictures

Bien qu’il soit Britannique, Orlando Bloom ne connaît pas de frontières quand il s’agit de cinéma. Après la Nouvelle-Zélande pour le Seigneur des anneaux, Malte pour Troie et bien sûr Hollywood, Orlando Bloom retourne dans l’hémisphère Sud. En Australie, l’acteur interprète un membre du gang Kelly: Joseph Byrne.

En 1855, Ned Kelly est devenu l’ennemi public numéro 1 en Australie. Un personnage extrêmement connu au pays des kangourous tenu à l’écran par l’acteur australien Heath Ledger (le Joker dans The Dark Knight). Orlando Bloom interprète à merveille son fidèle compagnon, dangereux et sans pitié. Le film, lui, reste relativement accessible au plus grand nombre et ne fait jamais dans l’effusion d’hémoglobine. Enfin, un schéma se dessine dans la filmographie de l’acteur: Orlando Bloom jouait principalement dans des films d’époques et/ ou historiques. Il prouve dans Ned Kelly qu’il est capable de jouer des personnages plus sombres et antipathiques.

4. Pirates des Caraïbes: La malédiction du Black Pearl (2003 puis jusqu’en 2017)

La saga de Pirates des Caraïbes. Crédit : Walt Disney Pictures

L’ascension fulgurante d’Orlando Bloom n’était pas près de s’éteindre. Quelque temps seulement après la conclusion du Seigneur des anneaux (Le Retour du roi), Orlando Bloom rejoint un film Disney ambitieux. Dans Pirates des Caraïbes: La malédiction du Black Pearl, Orlando Bloom est plus célèbre que jamais et bénéficie d’une forte popularité partout dans le monde. Une aubaine pour l’acteur qui prête ses traits au jeune et sympathique forgeron Will Turner. Une nouvelle saga en devenir et un nouveau succès monstre sur la planète. Le trio de choc qu’Orlando Bloom forme avec Keira Knightley et Johnny Depp participe au succès foudroyant du film (654 millions de dollars récoltés au box-office mondial; 4,5 milliards de dollar pour toute la franchise).

Son côté aventure, épouvante et film familiale en font un incontournable dans le genre et l’un des plus fructueux des studios Disney. Orlando Bloom charme son public une fois de plus et se dirige vers un rôle plus physique -de par ses scènes d’action et à l’épée- et aventurier qui lui aura valu quelques récompenses dans les cérémonies spécialisées (MTV Movie Awards, Teen Choice Awards…).

5. Troie (2004)

Troie. Crédit : Warner Bros.

On dirait que plus rien n’arrête Orlando Bloom au début des années 2000. L’acteur britannique enchaîne les grosses productions et les succès avec. Après avoir tourné en peu de films sous la houlette de grands réalisateurs comme Peter Jackson, Ridley Scott et Gore Verbinski, Orlando Bloom se retrouve sous la direction de Wolfgang Petersen.

Troie s’inspire de la mythologie grecque et l’événement du Cheval de Troie. Dans ce film d’aventure épique, Orlando Bloom est de nouveau très bien entouré par un casting cinq étoiles. Après Ian McKellen, Cate Blanchette, Vigo Mortensen, Sean Bean ou Johnny Depp, l’acteur donne la réplique à Brad Pitt, Eric Bana, Diane Kruger… et Sean Bean. Orlando Bloom interprète le peureux et amoureux Pâris, troyen, qui s’est enfui avec Hélène de Sparte. Ce qui a le malheur de provoquer la fureur du roi Ménélas. Une guerre s’annonce rapidement entre les deux cités.

Enfin débarrassé de franchises, Orlando Bloom retrouve un rôle en retrait mais crucial. Il livre une performance plus retenue et tendue. Un personnage plus posé et inquiet qui diverge des rôles courageux et entreprenants que l’acteur interprétait jusque-là. Une nouvelle facette bienvenue pour un film au succès incontestable.

6. Kingdom of Heaven (2005)

Kingdom of Heaven. Crédit : 20th Century Fox

Deuxième collaboration avec Ridley Scott pour Orlando Bloom et nouveau film d’époque. Kingdom of Heaven se déroule en effet au XIIème siècle, avant la troisième Croisade. Dans ce grand film épique, à gros budget, Orlando Bloom tient le premier rôle, lui qui officiait la plupart du temps en tant que second rôle. De part son sujet délicat sur la religion et les croisades, Kingdom of Heaven a connu un succès mitigé. Cependant, la faute n’est pas à incomber à l’acteur britannique. Face à Eva Green et Liam Neeson, Orlando Bloom continue de montrer l’étendu de son jeu d’acteur, bien aidé par la direction de Ridley Scott. Décidément, la collaboration avec le réalisateur lui réussit bien en termes de jeu. Son personnage, Balian d’Ibelin est incarné justement par l’acteur qui oscille entre moments de bravoure, plus intimes et à l’intégrité respectable. Malheureusement, à cause de la réception du film dans certains pays et des critiques des mouvements religieux, Kingdom of Heaven n’a pu jouir d’une expérience cinéma à grand spectacle qu’il offrait pourtant.

7. Zulu (2013)

Zulu. Crédit : Pathé Distribution

En 2013, c’est en Afrique du Sud qu’Orlando Bloom se dirige. Après avoir sillonné plusieurs pays pour sa carrière, le Britannique s’engage dans cette adaptation policière du livre éponyme, Zulu. Ce film marque son retour à un projet singulier et d’envergure, six ans après le succès de Pirates des Caraïbes: Jusqu’au bout du monde. Entre temps, l’acteur s’est fait plus discret bien qu’il ne se soit jamais arrêté de tourner. Mais durant cette période, Orlando Bloom n’a pas su réitérer les succès d’antan, ni même attiré l’attention sur les projets dans lesquels il a joué. Après une ascension rapide, Orlando Bloom a essuyé quelques échecs qui l’ont peu à peu éloigné des projets ambitieux.

Cependant, en 2013, alors qu’il s’apprête à divorcer de Miranda Kerr, c’est au festival de Cannes que l’acteur est venu présenter Zulu, réalisé par le metteur en scène français Jérôme Salle. Malgré les échecs et le manque flagrant d’opportunités au cinéma, Orlando Bloom parvient à revenir et collaborer avec des acteurs respectés (Forest Whitaker à qui il donne la réplique). Orlando Bloom joue un officier du Cap qui cherche à résoudre avec son collègue (Whitaker) une série de meurtres.

Le film est sombre et pas joyeux et montre les dessous difficiles de la ville africaine. Les traces de l’Apartheid sont encore très présentes et les deux policiers doivent composer avec la violence qui habite ces lieux, la peur et la réticence des citoyens. Orlando Bloom est très convaincant dans son rôle de dur-à-cuire. Il montre un aspect parfois antipathique et tête-brûlée, loin de son image de gendre idéal qui lui collait à la peau depuis des années. Un rôle intéressant qui ne rencontrera malheureusement pas les spectateurs. Zulu recevra un accueil correct des critiques et un succès mitigé dans le monde.

8. Conspiracy (2017)

Conspiracy. Crédit : Lionsgate

Retour au thriller d’action et au rôle de badass pour Orlando Bloom. Entouré de grands acteurs comme Noomi Rapace, John Malkovich, Michael Douglas et Toni Collette, Orlando Bloom interprète un membre des forces spéciale venant prêter main forte à une ancienne agent de la CIA. Enfin un projet d’envergure pour l’acteur dont la décennie fut riche en péripéties (manque d’opportunités, échecs commerciaux côté professionnel. Divorce d’avec sa femme Miranda Kerr en 2013 pour l’aspect personnel). Outre la trilogie du Hobbit (suite de la trilogie du Seigneur des anneaux), l’acteur a peiné durant quelques années pour retrouver le chemin du grand écran. Solide et convaincant dans ce rôle coriace, Orlando Bloom a prouvé à quel point son jeu est riche et varié. Un retour qui fait plaisir.

9. Carnival Row (depuis 2019)

Carnival Row. Crédit : Amazon Prime Video

2019 marque enfin le retour remarqué d’Orlando Bloom. Le fiancé de Katy Perry est devenu la tête d’affiche de la série Carnival Row. Dans la série d’Amazon Prime, Orlando Bloom donne la réplique à l’ancienne mannequin Cara Delevingne et des acteurs parfaits. La série fantastique, sur fond de drame et de meurtres, rappelle l’univers gothique britannique et parfois Game of Thrones dans son approche des personnages. Entre fées, centaures, loups-garous et autres créatures mythologiques, Orlando Bloom est bien de retour. Cette fois-ci sur le petit écran. Dans cet univers fantastique, son personnage, Rycroft Philostrate, enquête sur la disparition de fées alors qu’une guerre avec les humains a laissé des traces. Après avoir fait parler de lui pour sa vie privée avec Katy Perry, Orlando Bloom se recentre enfin sur le jeu. La série, originale et bien construite, manque parfois de personnalité mais a su séduire les spectateurs. Carnival Row a reçu de bonnes critiques et la saison 2 devrait prochainement sortir.

10. Assiégés (2020)

Assiégés. Crédit : Metropolitan FilmExport

En pleine pandémie de Covid, Orlando Bloom revient dans un film de guerre, Assiégés. Un vrai rôle de composition et difficile pour l’acteur, qui s’attaque aux dérives de la guerre et ses conséquences sur les soldats. Un film qui peut rappeler le jeu Call of Duty, mais bien loin de l’aventure dépaysante du Seigneur des anneaux: La Communauté de l’anneau. Un film au thème déjà vu et à la photo grisâtre afin de retranscrire les émotions de ce drame. Sans doute pas le meilleur rôle de l’acteur mais un de plus qui muscle son jeu.