The Last Of Us : 10 choses à savoir sur la licence culte avec Ellie et Joel

Dans le vaste monde du jeu vidéo, certaines licences sont si populaires qu’elles résonnent même auprès des non-gamers. C’est notamment le cas de The Last Of Us qui, dès 2013, a su s’imposer et gagner ses lettres de noblesse.

Aujourd’hui considérée comme une œuvre culte et universelle, appréciée du plus grand nombre, la première partie de la série The Last Of Us a dépassé toutes les frontières au point d’être adaptée en série télévisée par HBO.

Si le deuxième opus de The Last Of Us, sorti en juin 2020, a grandement divisé le public, la série reste synonyme de qualité, tout particulièrement d’un point de vue technique.

Que vous soyez un fan absolu de la saga, un joueur occasionnel, ou tout simplement curieux, voici dix anecdotes liées aux aventures d’Ellie et Joel !

Le champignon parasite de The Last Of Us existe réellement !



Comment a germé l’idée de The Last Of Us dans la tête de ses créateurs ? En grande partie grâce à un documentaire diffusé par la BBC en 2006 appelé Planète Terre !

Ce dernier expliquait notamment ce qu’était le cordyceps, un champignon parasite infectant les insectes et les privant du contrôle de leurs fonctions motrices. Se développant dans le corps des créatures infectées, le cordyceps pousse et finit par apparaître en dehors du corps de ses hôtes avant de libérer des spores qui permettent à l’infection de se propager.

Les cerveaux derrière The Last Of Us ont imaginé ce qui arriverait si le cordyceps se mettait à infecter les êtres humains, et c’est ainsi que sont nés le monde post-apocalyptique et les ennemis du jeu.

Leur design est directement inspiré des insectes tués par le cordyceps, les artistes ayant cherché à obtenir un rendu aussi naturel et organique que possible.

À voir aussi

The Last Of Us a sa bande dessinée

Dark Horse Comics

Vous n’avez pas eu votre dose de The Last Of Us entre le premier jeu, son extension Left Behind, et le deuxième volet ? Vous pouvez encore prolonger l’expérience avec le comics en quatre numéros intitulé American Dreams !

Écrit par Neil Druckmann, également à l’œuvre sur l’intrigue des jeux vidéo, il se déroule un avant les évènements du premier The Last Of Us, et raconte le quotidien d’Ellie au sein de la zone de quarantaine de Boston.

American Dreams permet d’en apprendre plus sur le passé de la jeune fille, ainsi que sa relation avec Riley, mentionnée dans le premier jeu et personnage principal du DLC Left Behind.

Le compositeur de The Last Of Us est oscarisé




Si le nom de Gustavo Santaolalla ne vous dit rien, son style, lui, ne peut que vous être familier. Sans les sonorités inimitables de l’Argentin, The Last Of Us n’aurait sans doute jamais eu une telle portée émotionnelle.

Artiste émérite, Santaolalla a signé les bandes originales de nombreux films, dont une grande partie de ceux d’Alejandro González Iñárritu. Le compositeur a également travaillé sur les BO de Making A Murderer et Narcos : Mexico, et remporté deux fois l’Oscar de la meilleure musique de film pour Babel et Le Secret de Brokeback Mountain.

Petite anecdote supplémentaire : sur la photo de Joel le montrant aux côtés de sa fille tenant un trophée de football, nous pouvons observer que celle-ci porte un maillot aux couleurs de l’Albiceleste.

Il s’agirait d’un clin d’œil à Santaolalla, lui-même argentin. Dans The Last Of Us Part II, un personnage habitant la ville de Jackson et jouant du banjo a même le visage du compositeur !

Le visage d’Ellie a été tardivement modifié en raison de sa (trop) grande ressemblance avec Elliot Page

Naughty Dog

Sur les premières images de The Last Of Us, de nombreux spectateurs ont observé une étonnante ressemblance entre Ellie et Elliot Page, l’acteur de Juno, Inception, et Umbrella Academy, à commencer par… Elliot Page lui-même !

Page n’a pas exactement bien pris que le personnage de Naughty Dog possède une apparence similaire à la sienne, commentant : « Je suppose que je devrais être flatté qu’ils aient pompé mon visage, mais je joue vraiment dans un jeu vidéo appelé Beyond : Two Souls, donc ça n’a pas été apprécié ».

Effectivement, Elliot Page participait en compagnie de Willem Dafoe à cette autre exclusivité Sony sortie en 2013, prêtant sa voix et son visage au personnage principal Jodie Holmes.

Les développeurs de The Last Of Us ont, en conséquence, retravaillé le visage d’Ellie au cours de l’année 2012 pour qu’il ressemble davantage à celui de son interprète, Ashley Johnson, également connue pour son rôle de Patterson dans la série Blindspot.

The Last Of Us s’offre des clins d’œil à Twilight !

Capture d'écran The Last Of Us
Dans l’univers de The Last Of Us, l’effondrement de la civilisation à cause du cordyceps a commencé en 2013, année de sortie du jeu. Et quelle saga cinématographique à tendance romantique était très populaire auprès des adolescents dans le monde réel à la fin des années 2000 et au début des années 2010 ? Oui, il s’agit bien de Twilight.

Dans le livre The Art of The Last Of Us, paru aux éditions Dark Horse, les équipes de Naughty Dog expliquent que pour donner une impression d’authenticité aux décors urbains traversés par Joel et Ellie dans le jeu, il fallait que ceux-ci soient pourvus de détails familiers, rappelant notre monde au début de cette décennie.

Ainsi, les deux protagonistes passent devant de nombreuses publicités et affiches correspondant au monde de 2013 du jeu, relativement proche du nôtre. Ellie s’interroge souvent sur cet « ancien monde » que Joel a bien connu, contrairement à elle qui n’était pas née.

L’affiche d’un film intitulé Dawn Of The Wolf Part 2, évoquant directement Twilight, chapitre V : Révélation, 2e partie, sorti en 2012, peut être aperçue plusieurs fois dans le jeu.

L’affiche de Dawn Of The Wolf ressemble à s’y méprendre à celle du premier Twilight, Robert Pattinson étant remplacé par un loup-garou. Lorsque Joel explique à Ellie qu’il a vu Dawn Of The Wolf avant l'épidémie, il précise que c’est un « film stupide pour adolescents » (« A dumb teen movie », en VO).

La jeune fille lui demande alors qui l’a emmené le voir, et Joel prétend qu’il ne s’en souvient plus. Il s’agit en réalité de sa fille, Sarah, qui possède dans sa chambre, comme nous pouvons le voir au début du jeu, une affiche de Dawn Of The Wolf, le pendant vidéoludique de Twilight dont elle était certainement fan, faisant partie du jeune public ciblé par cette série cinématographique.

L’un des principaux antagonistes de The Last Of Us a la voix de Nathan Drake en VO

Capture d'écran The Last Of Us

Si vous avez joué à The Last Of Us en VO, vous n’avez peut-être pas reconnu Nolan North, la voix de Nathan Drake, tant le personnage qu’il incarne est éloigné du héros d’Uncharted !

Puisque celui-ci apparaît vers la fin du jeu, ne lisez pas les lignes qui suivent si vous ne voulez pas vous faire spoiler.

Dans The Last Of Us, North interprète David, leader d’un groupe de survivants ayant recours au cannibalisme. Manipulateur, sinistre, et malsain : David effraie, en grande partie grâce à la voix de Nolan North, aux antipodes de son travail sur Nathan Drake.

En VF, cependant, ce n’est pas Bruno Choël, le comédien de doublage œuvrant sur le protagoniste d’Uncharted qui campe le rôle de David mais David Lafourcade, lequel a fourni un travail remarquable

Le dénouement de The Last Of Us Part II devait être radicalement différent

Capture d'écran The Last Of Us Part II

Attention, spoilers ! Si The Last Of Us Part II a énormément divisé pour ses choix de gameplay autant que la direction prise par son scénario, les deux étant intrinsèquement liés, sa fin a fini d’attiser la frustration de pléthore de joueurs.

Après avoir traqué Abby, la meurtrière de Joel, jusqu’aux confins des États-Unis, Ellie décide de ne pas l’achever, prenant conscience de la futilité de sa quête vengeresse, comprenant qu’elle ne ramènera pas son père adoptif. En épargnant Abby, Ellie sauve ce qu’il lui reste d’innocence et d’humanité.

Selon Halley Gross, l’une des scénaristes du jeu, Ellie devait bel et bien tuer Abby au terme du scénario initial de The Last Of Us Part II. À la moitié du développement, Neil Druckmann, directeur du titre, s’est fermement opposé à cette idée, considérant qu’elle n’était pas honnête vis-à-vis d’Ellie.

L’une des grandes thématiques de The Last Of Us est la perpétuation de l’innocence dans un monde dévasté, régi par la violence. Ôter toute innocence à Ellie en la faisant tuer Abby aurait été, pour Druckmann, une véritable trahison du personnage, et la garantie d’une fin bien plus déprimante et négative que celle finalement retenue pour le jeu.

Difficile de lui donner tort !

Le principal antagoniste du premier The Last Of Us devait être Tess



Dans les premiers moments du développement de The Last Of Us, le personnage de Tess devait avoir un rôle tout autre !

Tess devait initialement avoir un frère qui se serait fait tuer pendant qu’elle aidait Joel à faire sortir Ellie de la zone de quarantaine au début de l’aventure. Déchirée par sa mort, elle en aurait voulu à Joel, le considérant comme responsable et, mue par un désir de vengeance, se serait mise à le poursuivre sans relâche à travers les États-Unis dans le seul but de l’abattre.

À la fin de l’aventure, Tess aurait fini par rattraper Joel. Ce dernier aurait aidé Ellie à fuir, avant d’être capturé par Tess dans une maison de ferme. Elle aurait torturé Joel dans une maison de ferme, tout en prévoyant de tuer Ellie sous ses yeux pour lui faire vivre une expérience similaire à la sienne : assister en toute impuissance à la mort de l’un de ses proches. Finalement, Ellie serait survenue et aurait tiré sur Tess, sauvant ainsi Joel.

Cette version du scénario, datant de 2010, a été abandonnée au profit de l’intrigue connue et appréciée aujourd’hui. Pour Naughty Dog, il était inconcevable que Tess en veuille ainsi à Joel, son partenaire de longue date, d’autant qu’il n’était pas directement responsable de la mort de son frère.

En revanche, il semble que Naughty Dog ait décidé de reprendre nombreux éléments de cette histoire écartée pour The Last Of Us Part II, sorti sept ans après le premier volet, à commencer par le thème de la vengeance.

The Last Of Us et le film La Route se terminent avec exactement la même réplique

Capture d'écran The Last Of Us

Les créateurs de The Last Of Us ne l’ont jamais nié : le jeu est très inspiré de La Route, film de John Hillcoat sorti en 2009, adaptation cinématographique du roman homonyme de Cormac McCarthy.

La Route relate le voyage d’un père et son fils dans un monde post-apocalyptique, dévasté, en proie à la plus grande violence et dans lequel les survivants en viennent au cannibalisme en raison de la raréfaction des ressources alimentaires.

Un scénario qui n’est pas sans rappeler celui de The Last Of Us, dans lequel un homme et une adolescente qui se lient progressivement traversent des États-Unis hostiles et défigurés par une infection qui a mis fin à toute civilisation.

Gare aux spoilers : les deux œuvres se terminent exactement de la même façon, à savoir avec un gros plan sur le visage du personnage principal le plus jeune prononçant le mot « okay » dans une situation de grand doute.

Il s’agit très clairement d’un hommage rendu à La Route par Naughty Dog, servant avec brio une fin aussi inattendue qu’efficace.

Il existe une fin alternative à The Last Of Us… sous forme de comédie musicale !





Et si nous croisions La La Land et The Last Of Us pour donner naissance à The La La Last of Us ? Non, oublions cette idée saugrenue.

Malgré tout, il existe une fin alternative au premier The Last Of Us, chantée par Troy Baker et Merle Dandrige, interprètes respectifs de Joel et Marlene. Neil Druckmann, réalisateur du jeu, avait décidé de faire une farce à Troy Baker en faisant chanter par Merle Dandrige ses répliques lors du tournage en motion capture.

Baker, visiblement prompt à l’improvisation et guère perturbé par cette surprise, a rendu la pareille à sa partenaire de jeu en se mettant lui aussi à chanter ses lignes de dialogue, pourtant très sérieuses. Un joli moment de légèreté !

Soulignons par ailleurs que Merle Dandridge est de retour dans le rôle de Marlene pour la série télévisée The Last Of Us, aux côtés de Bella Ramsey, Pedro Pascal, et Gabriel Luna, interprètes respectifs d'Ellie, Joel, et Tommy.

C'est donc la même personne qui joue Marlene dans les jeux vidéo et la série, au bonheur des fans ! 

Plus d'articles
À lire aussi