Voici pourquoi les bouchons fixés aux bouteilles sont une mauvaise idée selon cette association

Alors que les bouchons doivent obligatoirement être fixés aux bouteilles en plastique, cette mesure n’est pas sans conséquences pour les associations.

Depuis ce mercredi 3 juillet, les bouchons doivent désormais être obligatoirement fixés au bouteilles en plastique dans l’Union européenne. Cette mesure votée en 2019 vise à réduire la pollution plastique.

«Les bouchons et les couvercles en plastique utilisés pour des récipients pour boissons figurent parmi les articles en plastique à usage unique les plus fréquemment retrouvés sur les plages de l’Union européenne», indique le texte de la directive européenne.

Exemple d’un « bouchon solidaire »Crédit Photo : iStock

À noter que cette nouvelle législation, connue sous le nom de «bouchons solidaires», concerne toutes les eaux, sodas, lait, thés glacés ou encore les emballages composites contenant du carton, du plastique et de l’aluminum.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette loi n’est pas sans conséquences pour les associations réalisant des collectes de bouchons.

Un bouchon en plastique sur une plage Crédit Photo : iStock

«Il y a un risque que l’association meure»

C’est notamment le cas de l’association «Les Bouchons d’Amour». Dans une interview téléphonique accordée à Ouest France, Guy Marquillie, le président de l’association, fait part de son inquiétude et tire la sonnette d’alarme.

«Il y a un risque que l’association meure», a-t-il déclaré au quotidien régional. Comme il le précise, son association utilise l’argent des récoltes de bouchons pour acheter du matériel pour les personnes en situation de handicap.

Bouchons en plastique colorésCrédit Photo : iStock

Selon ses dires, l’association «Les Bouchons d’Amour» récolte 300 000 euros de dons par an pour les associations partenaires. Une somme conséquente qui ne cesse de baisser depuis l’apparition des bouchons solidaires.

«Je croise des gens qui me disent qu’ils n’y pensent plus à cause de ces bouchons», confie Guy Marquillie.

Face à cette situation, le président recommande aux consommateurs d’arracher les bouchons : «Ce n’est pas compliqué, prenez un ciseau, quelque chose, mais arrachez-les et donnez-les nous !».

Espérons que son message sera entendu.

Source : Ouest France
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.