De vieilles pales d'éoliennes sont recyclées pour faire des abris à vélo au Danemark

1 347partages

Le Danemark recycle tout, ou presque. Afin d’éviter tout gâchis, le pays recycle d’anciennes pales d'éoliennes en abris pour vélos. Une façon de réutiliser ce qui peut l’être en objet utile du paysage urbain.

Abri à vélo au Danemark. Crédit : Siemens Gamesa

L’énergie éolienne connaît de beaux jours au Danemark. En 2019, le pays produisait plus de la moitié de son électricité grâce au vent. Ainsi, les éoliennes font partie du paysage danois.

Alors que ces dernières années, les éoliennes sont critiquées pour différents facteurs comme leur impact sur la faune et la flore, leur nuisance sonore ou sur la santé (notamment les épileptiques), le Danemark a décidé de tirer le meilleur de ce dispositif.

Par ailleurs, les éoliennes sont composées de matériaux comme la fibre de verre, la résine, des mousses et autres substances non-biodégradables dont le recyclage est difficile. On estime ainsi qu’en 2050, près de 40 millions de tonnes de matériaux non-biodégradables issus de l’industrie éolienne mondiale seront à détruire. Mais une entreprise compte bien s’en servir.

Des pales d’éoliennes transformées en abris à vélo au Danemark

Crédit : Siemens Gamesa

L’entreprise The Re-Wind Network est une entreprise spécialisée dans le recyclage d’éoliennes. Leur premier galon d’essai sont des abris à vélos disposés dans les rues, au Danemark. The Re-Wind Network (composé de professeurs, docteurs et architectes de différentes universités d’outre-Atlantique et outre-Manche) cherche des moyens pour recycler les pales des éoliennes.

L’un d’entre eux est l’amélioration des infrastructures du pays. En (ré)utilisant ces anciennes pales d’éoliennes, l’entreprise espère mettre au point des passerelles piétonnes, des murs antibruit pour la circulation autoroutière et des skateparks, par exemple.

« Nous explorons la réutilisation potentielle des pales dans l’architecture et l’ingénierie. Le développement de telles méthodes peut avoir un effet positif sur la qualité de l’air et de l’eau en diminuant une source majeure de déchets non-biodégradables », explique Lawrence C. Bank du Georgia Institute of Technology.

C’est ainsi que des abris à vélos ont intégrés l'infrastructure urbaine du Danemark à partir de pales d’éoliennes recyclées. Une autre entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables, Siemens Gamesa, tente de mettre au point « la première pale d’éolienne recyclable au monde à usage commercial ». En attendant, les pales d’éoliennes connaissent une seconde vie pour les amoureux du vélo.

Crédit : Siemens Gamesa

Source : My Modern Met