Ces plages sont les plus polluées de France, selon une étude

Bouton whatsapp

Une étude a récemment classé les plages les plus polluées de France, et celles qui sont recommandées. Des informations utiles à savoir avant de réserver vos vacances pour cet été.

À l’approche de l’été, vous cherchez peut-être votre destination pour partir en vacances et profiter du soleil. Tous les ans, de nombreux Français se rapprochent de la mer pour profiter des plages, du sable fin et du bruit des vagues. Mais attention : toutes les plages françaises ne sont pas conseillées car certaines d’entre elles sont fortement polluées par des bactéries.

C’est ce que révèle une nouvelle étude publiée ce samedi 25 mai par l’association Eau et Rivières de Bretagne. Les chercheurs ont élaboré une carte indiquant les pires et meilleures plages françaises, séparées en quatre catégories : recommandée, peu risquée, déconseillée et à éviter. Cette carte indispensable avant de partir en vacances est accessible sur le site labelleplage.fr.

Crédit photo : iStock

Selon l’étude, 5% des plages françaises doivent être évitées cet été à cause de la pollution. Sur les 1 854 plages de France, 93 sont à éviter et 316 sont déconseillées. Bien que la baignade soit sans danger sur ces plages, il n’est pas recommandé de s’y rendre car l’eau est contaminée par les bactéries Escherichia coli (EC) et Entérocoques inestinaux (EI). Certaines plages sont également au-dessus des seuils fixés par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anges) sur les risques sanitaires.

Les plages à éviter

La majorité des plages à éviter en France se situent dans le Nord, près de Dunkerque, et le Sud, près de Nice. Dans le nord, 19 plages doivent être évitées le long de la Manche. En Bretagne, la plus grande partie des plages à éviter (au nombre de sept) sont situées près de Brest. Près de Bordeaux, n’allez pas à Gujan-Mestras et Mimizan pour vous baigner car l’eau est fortement polluée. Dans le sud de la France, il n’y a aucun risque pour la baignade de Perpignan jusqu’à Marseille. Dans cette ville, évitez la plage Saint Esteve ainsi que celle de Saint-Cyr-sur-Mer, entre Marseille et Toulon.

Crédit photo : labelleplage.fr

Une grosse concentration de plages polluées se trouve également près de Nice et Monaco, avec 28 plages à éviter et près de 40 déconseillées. En Corse, ne vous rendez pas à Osani et Propriano pour vous baigner.

Si toutes ces zones doivent être évitées, 690 plages françaises sont quant à elles recommandées. Les chercheurs estiment que la baignade est “peu risquée” dans 755 plages de France, soit la majorité du pays. Vous ne courrez pas de risque si vous vous baignez de Quimper à Nantes. En Vendée, près de la Rochelle, seulement deux plages doivent être évitées : celles de Châtelaillon-Plage et Port-des-Barques. Pour le reste, vous n’avez pas de soucis à vous faire et pouvez profiter de vos vacances en toute sérénité.

La pollution, l'affaire de tous

La pollution est un problème majeur et changer les mentalités est désormais primordial pour protéger notre planète. On se souvient par exemple du triste exemple de ces deux hommes condamnés pour avoir déversé le contenu de 16 camions de déchets sur une plage de Marseille.

Image d'illustration : Pollution plastique dans l'océan. Crédit photo : iStock

Heureusement, de nombreuses personnes soucieuses de l'environnement se battent pour inverser la tendance. C'est par exemple le cas de ces 3 étudiants qui ont imaginé un objet révolutionnaire pour limiter la pollution plastique dans les océans.

Pour illustrer l'ampleur de la menace, la fondation Ellen Macarthur estime que entre 4,8 et 12,7 millions de tonnes de plastique finissent dans nos océans chaque année. Si bien que selon l'organisme, les mers pourraient contenir plus de plastique que de poissons d'ici... 2050. Une raison supplémentaire de revoir nos habitudes dès maintenant.

Source : La Belle Plage

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.