Dans ce restaurant de Madrid, le four brûle en continue depuis 296 ans

2 415partages

Le secteur de la restauration est connu comme étant particulièrement difficile. Les marges étroites, les tendances en constante évolution et la difficulté de fidéliser la clientèle font que pour de nombreux restaurateurs, le simple fait de survivre jusqu'à la fin de son bail peut être considéré comme un accomplissement. Et puis il y a le restaurant Botin à Madrid, en Espagne, qui fait office d’exception tant sa longévité est dingue.

Crédit : MyLoupe

À voir aussi

En effet, avec ses 296 ans, il est reconnu par le Guinness World Records comme le plus ancien restaurant du monde en activité. En 2018, un reporter de la chaîne YouTube Great Big Story s’est rendu au Botin Restaurant afin de découvrir ses secrets. Il a notamment été reçu par le directeur adjoint Luis Javier Sanchez, qui y travaille depuis 41 ans. Ce dernier a expliqué que l’établissement était ouvert depuis 1725.

En ce qui concerne le menu, il n’a que très peu évolué depuis la création du restaurant. Et pour cause, chaque chef apprend de son prédécesseur et transmet ensuite les recettes à la génération suivante, ce qui permet à la gastronomie proposée sur place de suivre une certaine tradition. « Nos recettes sont très anciennes, elles datent de l'époque où les grands-pères ont créé le restaurantet nous y sommes restés fidèles » ajoute Luis Javier Sanchez.

Crédit : John Greim

Un four qui brûle depuis 3 siècles

Si l’histoire globale de ce restaurant est absolument unique, celle de son four va sans doute grandement vous surprendre puisque ce dernier brûle en continu depuis 296 ans. Les chefs ne l’ont jamais éteint. Pourquoi ? Car il faut le garder chaud toute la nuit afin qu’il soit prêt à cuire à nouveau le matin suivant dès l’heure de l’ouverture. « C'est notre joyau. Notre joyau de la couronne. Il y a un arôme spécial là-dedans. C’est vraiment incroyable » confie Luis Javier Sanchez.

Crédit : TripAdvisor

Crédit : Great Big Story / YouTube

Génial n’est-ce pas ?

Source : Food&Wine
Plus d'articles
À lire aussi