Laurence de « L'amour est dans le pré » était en arrêt maladie durant l'émission, son employeur veut la sanctionner

Bouton whatsapp

Coup de projecteur sur une affaire qui secoue l'une des émissions phares de M6. 

Une fois n’est pas coutume, « L’amour est dans le pré » fait parler côté coulisses !

À voir aussi

Laurence, l’une des candidates de la célèbre émission de M6, se retrouve au cœur d’une petite polémique.

Celle qui avait réussi à séduire Jean, un éleveur auvergnat, a ainsi profité d’un arrêt maladie pour participer à l’émission présentée par Karine Le Marchand, ce qui n’a pas été du goût de son employeur, lequel a décidé de la sanctionner.

Pour participer à « L’amour est dans le pré », elle se met en arrêt maladie mais son employeur la démasque

Selon la Charente Libre, Laurence Ceinturet, qui travaille au sein d’une cantine scolaire de Saint-Yrieix (Haute-Vienne), a ainsi été convoquée récemment par Jean-Jacques Fournier, le maire de sa commune, afin de s’expliquer.

Mécontent, le premier édile avait en effet eu la surprise de découvrir son employée sur le petit écran alors qu’elle était censée être arrêtée pour raisons de santé, durant le tournage.

Dans un premier temps, l’élu avait assuré aux médias locaux qu’il ne sanctionnerait pas Laurence Ceinturet mais il est manifestement revenu sur sa décision, en lançant une « procédure disciplinaire ».

La candidate a donc reçu un courrier en début de semaine, dans lequel il est stipulé que la maire envisage de « prendre une mesure d’avertissement ».

Crédit photo : capture d'écran / M6

Jean-Jacques Fournier, qui assure que rien de tout cela ne sera versé au dossier de Laurence Ceinturet, justifie sa décision par un « manquement aux obligations du fonctionnaire » ainsi qu’au « devoir de réserve ».

« Nous avons aussi considéré que son comportement pouvait porter atteinte à l’image de la collectivité et de la fonction publique puisque des personnes âgées avec qui elle était en contact se sont étonnées qu’un agent en arrêt puisse participer à une émission de téléréalité », a-t-il ainsi déclaré.

La mairie fustige par ailleurs « la médiatisation » liée à cette émission de téléréalité ainsi que le « retentissement de cet événement auprès de ses collègues ».

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter