Les vidéos d'un « OVNI » repéré dans le ciel partout en France affolent les réseaux sociaux

Bouton whatsapp

La twittosphère s’est emballée jeudi dernier après le passage d’un ovni, qui en réalité n'en était pas un. Explications.

Ils ont bien cru assister à une rencontre du troisième type !

Un « ovni » a traversé le ciel français le jeudi 21 avril vers 21h50 sous le regard médusé de nombreux témoins stupéfaits.

Cet objet non identifié, qui se déplaçait à vitesse constante, était précédé d’une lueur aussi forte que spectaculaire.

Mais quel était ce mystérieux ovni qui a traversé le ciel français le 21 avril ?

Très vite, la nouvelle s’est en effet répandue et plusieurs vidéos ont été partagées sur les réseaux sociaux, avec toujours la même question qui revenait en boucle.

« Mais c’est quoi ce truc », peut-on lire ainsi en légende du tweet d’un certain Sofian Baba.

Même son de cloche chez une autre utilisatrice qui se demande si ce phénomène est dû à « une nouvelle expérience d’Elon Musk » ou à « un ovni ».

À l’image de ces deux internautes, la twittosphère s’est littéralement emballée et les hypothèses les plus folles ont été émises, certains allant même jusqu’à songer aux extraterrestres.

Hélas pour ces derniers, la réalité n’est pas ailleurs mais seulement plus prosaïque !

Il s’agirait en effet d’une fusée lancée par SpaceX, comme l’a laissé entendre Éric Lagadec, président de la Société Française d’Astronomie et d’Astrophysique

« Beaucoup de gens me témoignent avoir vu ceci à travers le ciel de France. A priori, c’est une fusée SpaceX, pas d’ovni en vue ! », a ainsi écrit l’intéressé sur Twitter.

Le lancement de l’engin a d’ailleurs été retransmis en direct sur YouTube quelque temps auparavant.

Mais comment expliquer que le phénomène soit observé dans le ciel français, loin, très loin du site de lancement en Floride ?

Selon le compte spécialisé Frontera Espacial, le nuage (ou panache de lumière) est dû aux gaz émis par le frein moteur du 2e étage de la fusée. Celui-ci s’étant formé lorsque ces gaz sont entrés en contact avec l’atmosphère terrestre, à 200 kilomètres d’altitude au-dessus de la France.

Bouton whatsapp