Ces photos dégoûtantes montrent la quantité de microbes propulsés dans l'air chaque fois que vous tirez la chasse d'eau

Bouton whatsapp

Des scientifiques américains ont montré ce que l’on ne voit normalement pas à l'œil nu lorsque l’on tire la chasse d’eau. Le résultat pourrait faire changer votre approche la prochaine fois que vous vous rendrez aux toilettes.

Crédit : John Crimaldi

On le sait, en tirant la chasse d’eau des toilettes, une quantité d’aérosols (des particules fines) et des gouttelettes d’eau se répandent dans l’atmosphère. Des scientifiques de l’Université du Colorado ont observé à l’aide d’un laser puissant les bactéries microscopiques qui s’échappent de la cuvette des toilettes.

Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue scientifique Scientific Reports, mardi 13 décembre. Sur les vidéos réalisées dans le cadre de leur étude, on peut observer des milliards d'éléments microscopiques être transportés dans l’air sur plusieurs mètres de hauteur, et plus loin dans la pièce.

Des panaches de microbes qui se répandent haut et loin dans l’air

 Crédit : John Crimaldi

Comme l’a confié John Crimaldi, l’auteur de l’étude et professeur d’ingénierie à l’Université du Colorado, a confié : « [on] n'avait aucune idée et aucune raison de s'attendre à ce que les panaches aillent aussi haut et aussi loin comme ce fut le cas ».

Une étude chinoise de 2020 révélait également que des bactéries et virus étaient propulsés au-dessus des toilettes après tirage de la chasse d’eau.

Ces éléments peuvent transmettre des maladies même si les risques restent encore minimes, rappelle le professeur Crimaldi. Pour prévenir toute propulsion de microbes, le meilleur geste reste de fermer le couvercle de vos toilettes avant de tirer la chasse d’eau. Dans les toilettes publiques, où les couvercles sont souvent absents, le professeur Crimaldi et son collègue Joshua Santarpia, microbiologiste au centre médical de l'Université du Nebraska, conseillent de porter un masque.

« Les toilettes publiques peuvent être des espaces confinés avec des taux de renouvellement d'air très variables, donc le masquage protège contre la transmission d'aérosols interhumains, qui est plus probable dans une petite pièce mal ventilée, ainsi que le contact avec tout aérosol potentiellement infectieux provenant de la chasse d'eau des toilettes ».

La prochaine fois que vous allez aux toilettes, vous savez ce qu’il vous reste à faire : fermer le couvercle avant de tirer la chasse d’eau.

Source : Insider
Bouton whatsapp