Carpophobie, nanopabulophobie, agoraphobie... Voici les 10 phobies les plus impressionnantes

L'agoraphobie, la claustrophobie, la carpophobie… On en a tous déjà entendu parler, mais savez-vous vraiment à quoi correspondent ces phobies ? On vous dit tout !

À n'importe quel âge nous pouvons être confrontés à une phobie. La peur est un sentiment humain qui touche tout le monde, à des degrés différents. La phobie est un sentiment d'angoisse intense qui vous paralyse quasiment. Les réactions sur le corps sont impressionnantes. Dans cet article, vous allez découvrir les 10 phobies des plus impressionnantes au plus originales, et leurs solutions pour s'en débarrasser. En effet, il existe des solutions et des traitements pour vaincre une phobie.

Qu'est-ce qu'une phobie ?

Une phobie est provoquée par de nombreux symptômes comme des malaises ou des étourdissements. Crédit : IStock

On a tous ressenti un moment de peur ou de panique intense au cours de notre vie. Que ce soit la claustrophobie (peur de l'enfermement), l'agoraphobie (peur de la foule), l'acrophobie (peur du vide) ou la phobie des insectes, nous sommes tous vulnérables. La phobie provoque une peur intense, parfois difficile à contrôler, due à une situation, un être vivant ou l'accomplissement d'un geste. La phobie provoque un effet incontrôlable et désagréable à votre corps. Vertiges, transpiration, pleurs, bouffées de chaleur, voire vertiges et malaises, sont les symptômes dus à la peur panique d'une phobie.

Il existe deux sortes de phobies. Celles générées par un phénomène ou une situation, que l'on nomme les phobies sociales, et celles générées par un être vivant ou un objet, que l'on nomme les phobies spécifiques. La phobie des insectes, l'entomophobie, rentre dans cette deuxième catégorie, les phobies spécifiques.

1. La carpophobie : la peur des fruits 

Bien qu'étonnante, cette phobie des fruits existe bel et bien. Elle touche peu de personnes mais ce trouble phobique provoque des angoisses à certaines personnes. Malaises, bouffées de chaleur anxiété, les cinq fruits et légumes par jour ne sont pas recommandés pour tout le monde. 

La peur des fruits, vous en aviez déjà entendu parler ? Crédit : IStock

D'où vient cette phobie ?

Comme pour beaucoup d'autres phobies, l'origine peut être est liée à un traumatisme dans l'enfance. Quand l'enfant commence la diversification alimentaire, il a pu garder un mauvais souvenir de ce changement. De plus, à la manière de la peur des insectes, le mimétisme peut être une des causes du trouble phobique chez l'enfant ou l'adulte. Si un enfant a vu ses parents dégoûtés voire écœurés à la vue de fruits, il reproduit le même schéma, parfois même dans l'excès. 

Quel traitement pour se débarrasser de la peur des fruits ?

Le phobique peut assister à des séances d'hypnose. Dans un endroit sécurisé avec un professionnel de santé, le patient se laisse aller à la méditation. Ses pensées sont focalisées sur cette phobie dont il doit se débarrasser. En réalité, c'est un travail fastidieux et fatigant, mais nécessaire pour se débarrasser de la carpophobie. Une thérapie cognitive et comportementale peut aussi être envisagée. Être confronté à sa plus grande peur, dans un cadre rassurant et sécurisé, peut être une solution. 

2. La nomophobie : la nouvelle phobie 2.0 

Elle fait partie des nouvelles phobies et touche beaucoup de personnes… la nomophobie est la peur ultime d'être séparé de son téléphone portable. Batterie vide, bug numérique ou simplement perte de réseau, les nomophobes sont pris de crises d'angoisse importantes. 

Ne pas avoir son téléphone peut être une situation phobogène pour des personnes.  Crédit : IStock

D'où vient cette phobie ?

Il ne vous aura pas échappé qu'aujourd'hui les téléphones sont partout. Dans les transports, au restaurant, au cinéma ou au travail, tout le monde est sur son téléphone. Les informations fusent à vitesse grand V et créent une sorte d'addiction à cet objet. Face à cette addiction, il est difficile de se retrouver seul sans téléphone pour certains phobiques. 

La peur de la perte de lien social, la peur du manque d'information ou tout simplement l'addiction, crée des angoisses importantes aux nomophobes. Pour ces phobiques, l'absence de téléphone peut provoquer des situations angoissantes. 

Quel traitement pour se débarrasser de la peur d'être séparé de son téléphone ?

Une personne nomophobe doit dans un premier temps essayer de se débarrasser de sa phobie par ses propres moyens, en se faisant violence. La première solution est de se passer de son téléphone portable de plus en plus régulièrement. L'éteindre, le laisser à la maison pendant une course rapide ou une sortie, le laisser dans une autre pièce que la chambre la nuit… C'est ce que l'on appelle une méthode de désensibilisation. En plus de lui rendre service, ces conseils aideront la personne a recréé du lien social. 

Si cette première étape ne porte pas ses fruits, la personne phobique doit consulter un professionnel de santé et se faire aider avec un traitement adapté. 

3. La gérascophobie : la peur inconditionnelle du vieillissement 

Nous sommes tous égaux face au vieillissement. Mais certaines personnes le vivent moins bien que d'autres, à tel point qu'ils en ont créé une phobie : la gérascophobie. 

La crainte du vieillissement est une phobie pour des milliers de personnes. Crédit : IStock

D'où vient cette phobie ?

Bien souvent, une personne gérascophobe a peur de la fin de vie. Les signes laissés par le temps qui passe sur son corps l'angoisse et lui provoque des crises d'anxiété. La prise de conscience de la fin de vie est une réalité dure à admettre pour ces phobiques. Les rides, les articulations douloureuses, la fatigue et la vue qui baisse sont autant de facteurs angoissants pour ces phobiques du temps qui passe. 

Quelles solutions pour surmonter la peur du vieillissement ?

Parmi les plus grandes peurs des gens, il y a la peur excessive du vieillissement. Pour surmonter cette phobie, qui peut avoir des effets négatifs sur votre santé, il faut consulter un psychologue ou un médecin. Il est important que le psychologue, ou le médecin, fasse prendre conscience au patient que la prise de l'âge peut être une vue de façon positive. En réalité, le psychologue va faire un réel travail sur les pensées du phobique pour surmonter cette peur. Imaginer le futur en positif, penser à des projets réalisables dans les années à venir ou s'imaginer dans 5 ans, sont des exercices que peuvent proposer les professionnels de santé pour surmonter cette peur. 

4. L'agoraphobie : la peur sociale de la foule et des lieux publics 

Dans la liste des troubles phobiques les plus connus, il y a la peur panique des lieux publics : l'agoraphobie. Une personne agoraphobe est incapable de se rendre dans un lieu public par peur d'y être enfermée et de ne pas pouvoir en sortir. 

Angoisse, crainte, peur des lieux publics… l'agoraphobie est une phobie qui touche beaucoup de monde. Crédit : IStock

Quelle est l'origine de cette phobie ?

L'agoraphobie est un trouble anxieux qui peut se développer à n'importe quel âge. À l'origine, cela peut être un traumatisme de l'enfance (être resté enfermé dans un endroit, avoir perdu ses parents dans un grand centre commercial…). Des situations précises peuvent rendre anxieux des agoraphobes : les centres commerciaux, les concerts, les lieux publics comme les restaurants et les magasins ou encore les espaces clos comme les tunnels ou les cinémas. 

La crainte des lieux publics se manifeste par des réactions sur le corps flagrantes. L'angoisse se manifeste par des attaques de panique, des difficultés à respirer, des nausées, les jambes qui flageolent ou encore des douleurs thoraciques. 

Quelles solutions pour surmonter l'agoraphobie ?

Face à ce trouble anxieux, les solutions sont nombreuses. Comme pour les autres types de phobies, l'hypnose, la thérapie cognitivo-comportementale, la médecine douce et les médicaments sont de bonnes solutions. 

Pour calmer les angoisses et ce traumatisme, la sophrologie peut être une thérapie intéressante. Basée sur le développement des pensées positives et de la méditation, la sophrologie peut aider une personne agoraphobe à calmer sa peur excessive. L'utilisation d'huiles essentielles relaxantes peut aussi être une piste à explorer. 

Pour surmonter la peur des lieux publics, la thérapie cognitivo-comportementale va vous apprendre à modifier ses pensées irrationnelles qui accentuent votre peur. Ainsi, le professionnel de santé vous aide en les remplaçant par des pensées plus positives et plus objectives. 

5. L'hippopotomonstrosesquippedaliophobie… ou la phobie des mots longs 

Vous ne rêvez pas, des personnes ont la phobie des mots longs. Crédit : IStock

Vous ne rêvez pas… l'hippopotomonstrosesquippedaliophobie est bien la peur excessive des mots longs ! Ce trouble fait partie des phobies spécifiques, qui je vous rassure, touche peu de personnes… Pour s'en débarrasser ? Ne jouez pas au Scrabble ! 

6. La nanopabulophobie : la peur panique des nains de jardin à brouette 

Qui aurait cru que ces petits objets dans le jardin de votre voisin pourraient causer une telle peur ? La peur des nains de jardin à brouette fait partie des troubles anxieux. Cette phobie insolite provoque des angoisses importantes aux personnes qui souffrent de ce trouble.  

Être en conflit avec un objet ? ça arrive aux personnes nanobulophobes. Crédit : IStock

Quelle est l'origine de cette phobie ?

Souvent, comme la phobie des clowns (la coulrophobie), la nanobulophobie remonte à un traumatisme lié à l'enfance. La troublante ressemblance à l'humain de ces objets peut perturber certains enfants et les marquer à vie. 

Quel traitement pour surmonter cette peur excessive des ces objets ?

Comme pour la phobie des fruits, vous pouvez regarder régulièrement ces objets qui vous terrifient et essayer de vous habituer à leur forme. Il faut aider votre cerveau à apprivoiser cet objet que vous pouvez voir à tout moment dans la journée, notamment dans les jardins. 

Si vous n'arrivez pas à surmonter ce traumatisme, consultez un psychologue ou un médecin et remonter à la source profonde de votre angoisse. 

7. La thalassophobie, la peur irrationnelle des profondeurs marines

La peur des eaux sombres, la crainte de ne pas avoir pied, l'angoisse du vide marin… Voilà ce que subit une personne atteinte de trouble thalassophobique. 

Les profondeurs marines peuvent provoquer des crises d'angoisse aux personnes qui en sont phobiques. Crédit : IStock

Quelle est l'origine de cette phobie ?

Parmi les peurs les plus répandues au monde, on retrouve la thalassophobie. Parfois la simple présence de l'eau suffit à angoisser une personne phobique. L'origine de cette peur tient simplement dans le fait que les fonds marins sont une source de danger. On les redoute et on les craint. Peur des animaux qui y rôdent, peur de l'obscurité, peur de l'inconnu et peur de la noyade… Tout ça réunit fait que la thalassophobie est une phobie largement répandue. 

Comme beaucoup d'autres phobies, l'origine peut venir de l'enfance. Un enfant qui échappe à une noyade peut garder un traumastime tel qu'il éprouve une peur panique de l'eau. 

Quel traitement pour surmonter cette phobie ?

Les symptômes de cette phobie étant extrêmement violents (malaises, palpitations, étourdissement…), le traitement doit être très progressif pour ne pas brusquer le patient. Le mieux est de soigner cette phobie petit à petit. Des experts ont mis au point des avancées technologiques impressionnantes, du type réalité virtuelle. Celle-ci permet au patient de se confronter à sa plus grande peur dans un endroit sécurisant. 

L'objet de la peur étant l'eau, la personne n'est pas obligée, grâce à la réalité virtuelle, de se confronter directement à l'eau. La méthode est plus douce et plus positive. La relaxation est également conseillée pour détendre les personnes phobiques des profondeurs marines. 

8. La philophobie : la phobie de l'engagement et de tomber amoureux 

Tomber amoureux peut être phobogène pour certaines personnes. Avoir peur de s'engager dans une relation, avoir la phobie de ressentir des sentiments amoureux pour quelqu'un, avoir la crainte de souffrir ou de l'abandon… Les personnes philophobes se renferment souvent sur elles-mêmes et manque de relations sociales. 

Parmi les peurs les plus surprenantes, il y a la peur de tomber amoureux. Crédit : IStock

Quelle est l'origine de cette phobie ?

Ce type de phobie est généralement générée par des traumatismes liés à l'enfance ou à l'adolescence. Un enfant qui a mal vécu la séparation entre ses parents, un mauvais souvenir d'une rupture amoureuse ou la perte d'un proche sont autant de situations qui peuvent être à l'origine de cette phobie. 

Comment surmonter cette phobie ?

La philophobie est une phobie sociale, c'est-à-dire qu'elle est générée par un phénomène ou une situation. Pour la soigner, il faut généralement se faire accompagner par un psychologue ou un médecin. L'hypnothérapie, la psychothérapie et l'EMDR sont des solutions possibles pour soigner cette phobie. 

9. La bélénophobie : la peur des objets piquants 

La bélénophobie appartient aux phobies dites "spécifiques", dues à la peur excessive d'objets pointus comme les aiguilles ou les piqûres. Évanouissement, sueurs froides, tremblements et pleurs sont les symptômes reconnus pour cette phobie des objets pointus. 

Tout le monde redoute les piqûres. Crédit : IStock

Quelle est l'origine de cette phobie ?

La crainte d'un objet pointu peut être due à un traumatisme dans l'enfance à lui suite d'un acte médical (une prise de sang, une hospitalisation ou une injection qui s'est mal passée). Cela peut aussi être dû à la peur de la vue du sang. Dans certains cas, la vue du sang provoque chez certaines personnes des malaises, des étourdissements ou des pertes de connaissances. 

Comment surmonter sa peur des objets pointus ?

Le premier point à effectuer est de discuter avec le personnel médical pour se détendre et contrôler son stress. Verbaliser votre stress peut vous aider à prendre du recul et contrôler votre crainte. Regardez autour de vous, tout le monde réalise des piqûres, il n'y a pas de raison d'avoir peur. 

Si vous n'arrivez pas à surmonter votre peur panique des objets pointus, testez d'autres méthodes comme l'hypnose, l'EDMR ou les thérapies comportementales et cognitives (TCC). 

10. La scopophobie : la plus grande phobie sociale 

Vous ne supportez pas le regard des autres en public ? Vous êtes sûrement scopophobe. Cette phobie est une phobie sociale qui consiste à redouter de manière impressionnante d'attirer l'attention des autres. 

La scopophobie est la peur panique du regard des autres à l'extérieur. Crédit : IStock

Quelle est l'origine de cette phobie ?

Un problème de confiance en soi peut être à l'origine de cette phobie sociale. L'angoisse d'être moqué, la crainte d'être rejeté, la peur de la honte, sont des situations redoutées par les personnes scopophobes. Cette phobie peut aussi venir d'un traumatisme de l'enfance, d'un harcèlement ou d'une humiliation vécue. 

Comment surmonter cette phobie sociale? </strong>

Pour renouer le lien avec le monde extérieur, il est conseillé d'entamer une thérapie (TCC) avec un médecin. Il pourra vous prescrire des médicaments pour diminuer les symptômes et vous aider à éliminer votre angoisse. 


VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jeanne Vermech

Toujours en étude de journalisme, Jeanne a choisi Demotivateur pour faire son stage de fin d’études. Véritable passionnée de sujets insolites, de littérature et de voyages, elle est très ouverte sur le monde et aspire à devenir journaliste d’investigation. Soucieuse de transmettre l’information la plus juste et d’éclairer le lecteur, notre stagiaire-rédactrice web a un petit faible pour les articles décalés.