Dans une cabine d'essayage, cette influenceuse montre la réalité du corps féminin et casse les diktats de la mode

Bouton whatsapp

Une influenceuse adepte du body positive ne manque pas une occasion de célébrer les corps des femmes, éloignés des diktats de la mode. Sur ses photos, la jeune femme de 25 ans n’hésite pas à se montrer telle qu’elle est.

Crédit : Georgie Clarke/ Instagram

À voir aussi

Sur Instagram, Georgie Clarke est suivie par 661 000 abonnés. D’après les photos qu’elle publie régulièrement, la jeune femme semble épanouie et fière de son corps. Malgré tout, cela ne l’empêche pas de se sentir parfois hors des normes véhiculées dans les médias.

Ainsi, Georgie Clarke publie des photos d’elle où elle met en valeur son corps « imparfait » et encourage les femmes à aimer leur silhouette telle qu’elle est.

Dans une publication postée le mois dernier, le jeune influenceuse évoque un aspect important de plus en plus oublié alors que l’attention est mise sur le physique : les souvenirs.

Privilégier la réalité des corps aux normes imposées par les médias

Sur cette photo, Georgie Clark est sur une plage d’Espagne en compagnie de sa nièce avec laquelle elle fait des châteaux de sable. Comme elle l’indique en description du cliché, Georgie Clark n’est pas à son avantage et pointe du doigt son ventre : « Lorsque j’ai vu cette photo de mes vacances en famille pour la première fois… Je ne pouvais pas m’empêcher de me dire que mon ventre avait l’air horrible dessus. J’ai passé plus d’une heure à me sentir mal. Alors j’ai décidé de modifier l’histoire… », écrit-elle.

Elle étaye son argument en précisant : « Ceci est un souvenir de moi et de ma nièce. Je me souviendrai des années qu’on avait construit des châteaux en Espagne ensemble. Je ne veux pas qu’elle voit cette photo d’elle et qu’elle ait toutes ces pensées négatives sur son corps que j’ai eues. Alors au lieu de cacher cette photo comme je l’aurais fait avant, je la partage fièrement ».

Georgie Clark ne veut ainsi plus se laisser influencer par les normes. Elle publie désormais des clichés sur lesquels elle affiche un corps qui ne la met pas en valeur mais qu’elle assume. Sur l’un d’entre eux, elle apparaît dans une cabine d’essayage et montre son corps couvert de cellulite et des vêtements qui ne sont visiblement taillés que pour les tailles basses.

« La réalité, c’est que… c’est très difficile de se voir autrement sous ses éclairages douteux et ces miroirs peu flatteurs. Comment ne peut-on pas se dire ‘Mince, mais je ressemble vraiment à ça ?!’. L’ancienne version de moi-même aurait probablement été très affectée de voir ça… En fait, ça aurait ruiné ma journée », confesse-t-elle.

Elle célèbre aujourd’hui son corps dans toutes ses différences.

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter