« Je suis trop jolie pour ça » : elle devient la risée du web en affirmant qu'elle est beaucoup trop belle pour travailler

Bouton whatsapp

Une jeune tiktokeuse s’est attiré les foudres des internautes en affirmant qu’elle était trop… belle pour avoir un job.

Il faut savoir tourner sa langue sept fois dans sa bouche.

Nos mamans nous l’ont toujours dit et répété, mais certains d’entre nous ont parfois tendance à l’oublier, au risque de paraître, au mieux ridicules, au pire indécents.

Lucy Welcher aurait peut-être mieux fait d’écouter ce conseil. Cette jeune influenceuse est en effet devenue la risée du web après avoir déclaré qu’elle était trop belle pour travailler.

Crédit photo : @luluhasfun / TikTok / Capture d'écran

« Trop belle » pour travailler selon ses mots, elle s’attire les foudres des internautes

« Est-ce que j’ai l’air de vouloir me lever à 6 heures du matin chaque p….. de jour pour les 60 prochaines années ? Non, je suis trop jolie pour ça », lance ainsi la jeune femme dans une vidéo – supprimée depuis – récemment publiée sur TikTok.

Crédit photo : @luluhasfun / TikTok / Capture d'écran

Crédit photo : @luluhasfun / TikTok / Capture d'écran

Comme il fallait s’y attendre, sa petite phrase n’a pas manqué de faire réagir et Lucy Welcher s’est fait reprendre de volée par de nombreuses personnes qui ont fustigé son discours.

Beaucoup d’internautes la qualifient ainsi de « paresseuse » ou encore de « fille à papa » qui devrait « redescendre ».

Craignant sans doute que sa publication ne fasse un véritable tollé, la jeune femme a finalement préféré éteindre l’incendie en affirmant qu’il s’agissait d’une plaisanterie. Lucy Welcher aurait par ailleurs un emploi, comme semblent le montrer les vidéos que l'on peut consulter sur son compte TikTok @luluhasfun qui compte plus de 80 000 abonnés.

Une blague qui n’a manifestement pas été du goût de certains, mais qui peut leur en vouloir ?

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter