Que risquez-vous si vous partez du travail pile à l'heure tous les jours ?

Bouton whatsapp

Peu d’employés osent le faire par peur de réprimandes. La loi est claire à ce sujet et voici les règles à suivre pour quitter le travail à l’heure sans risque.

Concilier vie professionnelle et vie de famille est compliqué. Alors, dès que sonne l’heure de la fin de journée, vous ne perdez pas une minute et déguerpissez du bureau pour rentrer chez vous. Sauf que cette pratique peut être mal vue. Par votre employeur, par vos collègues et peut-être aussi par vous-même.

Il faut dire que de nos jours, la tendance est plutôt à la productivité, quitte à faire des heures supplémentaires au travail. Et souvent, c’est pour être bien perçu. Pourtant, vous êtes en votre bon droit lorsque vous quittez le travail à l’heure. « Faire le strict minimum tout en faisant votre boulot, c’est respecter le contrat de travail », rappelle Anne Leleu-Été, avocate spécialisée en droit du travail, interrogée par le site Capital.

Ainsi, vous n’avez aucune crainte à avoir à partir pile à l’heure si vous avez réalisé toutes les tâches de la journée qui vous ont été attribuées. Dans ce cas, votre employeur ne peut rien vous reprocher puisque le travail demandé a été fait en temps et en heure.

Dans quels cas peut-on être licencié lorsque l’on part à l’heure ? Que faire à la place ?

Crédit photo  : Liudomyr Vorona/ iStock

Ne sautez pas trop vite de joie en espérant quitter le travail à l’heure pour une fois. Ce droit est possible uniquement si la tâche à accomplir dans la journée à été réalisée. Dès lors, si vous partez du bureau sans avoir terminé le dossier ou toute autre mission prévue pour le jour-même, vous risquez des problèmes.

L’avocate précise ainsi que votre patron peut « vous sanctionner non pas pour avoir fait le minimum syndical, mais bien pour non-respect des instructions de l’employeur, car vous n’avez pas rempli la tâche qui vous est assignée ». Autrement dit, vous ne pouvez pas quitter votre poste avant que le travail soit terminé.

En revanche, il existe quelques exceptions, tempère Anne Leleu-Été. Vous pouvez toujours demander un délai supplémentaire à votre employeur lorsqu’une situation exceptionnelle se présente. En général, ce dernier accepte toujours à condition que cela ne soit pas une habitude chez vous auquel cas, il peut très bien refuser ce délai. Pire, vous pouvez écoper d’un avertissement et même d’un licenciement en cas de travail non fait.

Si vous souhaitez partir du bureau à l’heure en ayant accompli les tâches assignées, des moyens sont possibles : « Optez pour une discussion avec votre employeur afin de revoir ensemble la charge de travail qui vous est imposée », conseille l’avocate. De cette façon, vous remplissez vos obligations contractuelles et pouvez alors quitter le travail à l’heure qui est indiquée sur votre contrat de travail.

Une approche du travail différente selon les pays

Crédit photo : Drazen Zigic/ iStock

À l'inverse, chez nos voisins allemands, rester au bureau après 17 heures est perçu comme un manque d'efficacité. Très attachés à la famille, les employés allemands peuvent quitter le travail à 16 heures pour aller chercher leurs enfants à l'école. Cette pratique est bien plus acceptée outre-Rhin qu'en France.


COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Camille V.

Pour Demotivateur, Camille met à profit ses compétences dans la rédaction web pour parler de sujets qui lui tiennent à cœur comme la cause animale, l’écologie ou encore l’art. Mais c’est surtout le divertissement et notamment le cinéma et les séries télé qui l’attirent. Chaque jour, Camille espère faire partager sa passion au plus grand nombre avec des articles riches et variés qui pourront plaire au lecteur.