Les femmes font toutes les tâches ménagères ? Ce pays pourrait avoir trouvé la solution

C'est l'une des dernières mesures du gouvernement espagnol : afin d'atteindre la parité homme-femme dans le plus de domaines possibles, et notamment celui des tâches ménagères, une application permettra de partager équitablement certaines petites missions de la vie de tous les jours.

En Espagne, on ne rigole pas avec le ménage et surtout, sa répartition équitable. On se souvient par exemple de cette femme qui avait attaqué son ancien mari en justice, l'accusant de l'avoir obligée à rester au foyer pour y faire le ménage toute la durée de leur relation (et elle avait gagné, l'homme devant payer plus de 200 000 euros d'amende).

Un fait divers qui témoigne bien de l'importance du sujet, pris très au sérieux par le gouvernement. Celui-ci compte effectivement mettre en place une application sur smartphones, afin de sensibiliser la gent masculine et l'inciter, elle aussi, à s'occuper des tâches ménagères.

Crédit photo : iStock

Rééquilibrer les statistiques

Il faut dire que les données recensées en Espagne parlent d'elles-mêmes. Une enquête de l'Institut national espagnol a ainsi révélé, en décembre 2022, que 45,9% des femmes interrogées ont avoué faire le ménage dans leur quasi-totalité. De leur côté, les hommes qui ont répondu la même chose ne représentent que 14,9 %.

C'est donc pour étouffer cette dynamique et rééquilibrer la balance que le ministère espagnol de l’Égalité a dévoilé, lors d'un meeting du Comité des Nations Unies, cette application un peu particulière. Et son fonctionnement est tout simple !

Crédit photo : iStock

La coopération, même dans le ménage

Si vous êtes déjà partis en voyage avec un conjoint/conjointe ou avec des amis, peut-être avez-vous déjà utilisé des applications de partage des frais, à l'instar de Tricount. Dans le cas du ménage, l'Espagne proposera donc une application basée sur un concept similaire, où les membres la famille se divisent équitablement les tâches ménagères comme passer l'aspirateur, laver le sol, faire les poussières, faire une machine à laver et autres objectifs quotidiens.

Plus intéressant encore, l'application intègre la charge mentale, c'est-à-dire ces petites charges qui reviennent presque toujours aux femmes comme planifier un repas ou acheter certains aliments. De la sorte, l'app permettra de sensibiliser tout le foyer à ces clichés, que Madrid compte bien combattre : toutefois, on précise que ce petit logiciel n'est aucunement obligatoire !

Source : Secrétaire d’État au ministère espagnol de l’Égalité
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Max C.

Journaliste