Voici à quelle fréquence il faut laver ses oreillers efficacement pour avoir une hygiène parfaite

Bouton whatsapp

Avoir un oreiller bien propre est très agréable, on en conviendra. Mais ce n’est pas la seule raison. Nos chers et tendres oreillers, tout comme les taies, sont des nids à culture : peaux mortes, acariens et transpiration s’accumulent en nombre. Voici nos conseils pour laver nos oreillers et entretenir une bonne hygiène.

Crédit : JayMantri/ Pixabay

À voir aussi

Selon l’étude britannique du Saint Bartholomew Hospital, un oreiller ‘abrite’ « un tiers de son volume » en bactéries et autres cultures. Dégoûtant, quand on pense que l’on pose chaque nuit notre tête dessus.

Vous pensez certainement que vous êtes exemptes de ces petites bêtes et autres inconvénients parce que vous aérez votre chambre ? Vous n’avez pas complètement tort. Néanmoins, pour éliminer tous ces désagréments qui peuvent entraîner des allergies, des crises d’asthme, des rhinites et des toux, il y a des astuces très simples à suivre pour dormir dans un lit tout propre.

Laver son oreiller et sa taie pour des raisons d’hygiène

Vous l’aurez compris, laver son oreiller est vital pour notre hygiène et notre santé. Entre transpiration, salive et bactéries, il y a toutes les raisons de laver son oreiller. Et de plusieurs façons :

En machine. Cela semble logique mais certaines personnes ne le font pas de peur d’abîmer leur oreiller. Pourtant, un entretien régulier et soigneux vous permettra d’augmenter la durée de vie de votre oreiller. Si ce dernier peut se laver à la machine, vous pouvez ensuite placer dans le sèche-linge une balle de tennis. Cela redonnera du gonflant à votre oreiller qui sera comme neuf.

Selon le type d’oreiller que vous possédez, plusieurs façons de lavage s’offrent à vous.

Pour les oreillers en duvet ou en plumes, et les oreillers synthétiques, le nettoyage peut se faire à sec, à la machine à laver (entre 30 et 40 degrés) ou à la main. Ce n’est pas une partie de plaisir mais pensez aux bactéries qui vous attendent chaque soir sur votre coussin.

Prêtez attention aux indications du fabricant pour adopter le lavage et le séchage à votre oreiller. Préférez les lavages lents et délicats, par exemple.

Quant aux coussins en latex et en mousse à mémoire de forme, il vaut mieux éviter de les laver en machine (sauf si contre-indications). Vous pouvez, à la place, l’aérer chaque jour à l’air frais pendant 20 minutes.

Crédit : Claudi_Scott/ Pixabay

Des études estiment qu’il faut laver son oreiller tous les 10 mois environ. Quant au linge de lit et la taie d’oreiller, pensez à les laver environ tous les quinze jours sans oublier de les aérer quotidiennement.

Ne négligez surtout pas la taie qui agit comme une barrière pour l’oreiller et qui ‘absorbe’ peaux mortes et transpiration.

Vous avez désormais toutes les cartes en mains pour avoir un oreiller propre et agréable pour passer de bonnes nuits.

Bouton whatsapp