Dormir 6 heures ou moins : quels impacts sur notre santé ?

Selon plusieurs études scientifiques, un adulte doit dormir entre 7h et 9h par nuit pour avoir une bonne qualité de vie. Mais que se passe-t-il quand nous dormons 6h ou moins ?

La science est formelle : dormir 6h ou moins par nuit a des impacts négatifs sur notre cerveau, et ce même si vous pensez ne pas avoir besoin de beaucoup de sommeil. Ne pas dormir assez provoque une sensation de grande fatigue lors de la journée, des problèmes de concentration et un manque d’énergie. Un mauvais sommeil peut également entraîner une prise de poids, des problèmes de peau ainsi qu’une diminution de la libido.

À voir aussi

Nous avons également plus de risques de contracter des maladies, comme la grippe, si nous ne dormons pas assez la nuit. Le manque de sommeil provoque une diminution de la concentration, de la mémoire et de la vigilance, ce qui augmente le risque d’avoir un accident de voiture, car notre temps de réaction est également plus élevé.

Les risques liés au manque de sommeil

Pendant toute la journée, le cerveau libère des toxines. Si l’on ne dort pas suffisamment la nuit, ces toxines peuvent s’accumuler dans notre cerveau, ce qui conduit à une détérioration cognitive et augmente les risques de développer la maladie d’Alzheimer ou de souffrir de démence.

Crédit photo : Ekaterina Pokrovsky / Shutterstock

Selon une étude publiée dans la revue Nature Communications en avril dernier, le risque de démence est plus important chez les personnes âgées entre 50 et 70 qui dorment moins de 6h par nuit.

« Le sommeil en milieu de vie pourrait jouer un rôle pour la santé du cerveau, ce qui confirme l’importance d’une bonne hygiène du sommeil pour la santé. Ne pas fumer, boire avec modération, rester actif mentalement et physiquement, avoir une alimentation équilibrée et contrôler ses niveaux de cholestérol et de tension artérielle peuvent aider à garder notre cerveau en bonne santé à mesure que nous vieillissons », a déclaré Sara Imarisio, chercheure à l’Alzheimer’s Research Trust.

Le manque de sommeil est également mauvais pour le cœur, car il augmente les risques d’avoir un AVC ou une maladie des coronaires, qui touche les artères qui alimentent le cœur en sang.

Un dérèglement de l’horloge biologique

Faire attention à son sommeil est essentiel, car une heure de différence dans notre sommeil peut déséquilibrer notre horloge interne, qui indique à notre corps quand nous devons dormir et quand nous devons nous réveiller.

« Lorsque nous modifions nos horaires de sommeil d’une heure ou plus d’un jour à l’autre, nous envoyons au cerveau des signaux indiquant que nous essayons d’effectuer une transition vers un nouveau fuseau horaire, ce qui rend le sommeil difficile la nuit suivante », a affirmé Rebecca Robins, de l’école de médecine de Harvard.

Il est donc conseillé de faire attention à son rythme de sommeil. Pour bien dormir, il faut également éviter de regarder son téléphone avant de se coucher, et de résister à l’envie de l’allumer en plein milieu de la nuit.

Combien de temps devons-nous dormir ?

Si nous ne devons pas dormir moins de 6h pour ne pas manquer de sommeil, combien de temps devons-nous dormir pour être en bonne santé ? Cette réponse varie selon notre âge.

Crédit photo : New Africa / Shutterstock

En moyenne, un nouveau-né doit dormir entre 14h à 17h par jour, un adolescent entre 8h et 10h par nuit, et un adulte entre 7h et 9h. Les personnes âgées de plus de 65 ans ont quant à elles besoin de 7 à 8h de sommeil par nuit. Attention également à ne pas trop dormir, même si le besoin de sommeil varie selon chaque individu.

« Trop ou trop peu de sommeil pourrait être néfaste pour le cœur, a affirmé Epameinondas Fountas, médecin. Nous savons que le sommeil influence les processus biologiques comme le métabolisme du glucose, la tension et l’inflammation, qui ont tous un impact sur les maladies cardiovasculaires. Quelques nuits courtes ou des grasses matinées occasionnelles ont peu de chances de nuire à la santé, mais de plus en plus de preuves s’accumulent pour montrer que le manque de sommeil chronique ou des nuits trop longues sont à éviter. La bonne quantité de sommeil est une partie importante d’une vie saine. »

Source : GQ Magazine