Une bière après le sport, bonne ou mauvaise idée ?

Après une bonne séance de sport, on peut être tenté de boire une bière pour se détendre. Mais est-ce une bonne ou une mauvaise idée ?

Quoi de mieux qu’une bonne bière pour se détendre après avoir fait du sport ? Nous sommes nombreux à vouloir nous récompenser après un effort physique autour de cette boisson. C’est notamment le cas dans les sports collectifs, où les équipes se retrouvent à la fin des matchs autour d'une bière pour fêter leur victoire, ou pour se remonter le moral après une défaite.

À voir aussi

Crédit photo : DisobeyArt / Shutterstock

Des études menées par l'Université de Barcelone ainsi que par des scientifiques finlandais et suédois ont prouvé que boire de la bière pouvait avoir des bienfaits pour la santé. Cette boisson contient des vitamines, du fer, du calcium et d’autres substances qui aident à protéger le système immunitaire.

Boire de la bière régulièrement permettrait de diminuer les risques d’avoir du diabète, de l’hypertension, de faire un AVC ou d’avoir un cancer de la prostate. Enfin, la bière diminuerait la formation de plaques amyloïdes dans le cerveau, fréquentes chez les malades atteints d’Alzheimer.

Éviter la bière après le sport

Mais est-ce vraiment une bonne idée de boire de la bière après avoir fait une séance de sport ? La réponse est non. Cette pratique peut même être nocive pour la santé, et annuler tous les bienfaits accumulés pendant le sport.

Avant toute chose, l’alcool contenu dans la bière déshydrate. Pourtant, il est important de se réhydrater après le sport en buvant beaucoup d’eau. De plus, la bière a un effet diurétique, ce qui signifie qu’on a plus envie d’aller uriner, ce qui augmente la déshydratation.

Crédit photo : Viiviien / Shutterstock

Consommer de la bière après un effort physique est également mauvais pour les muscles. Après le sport, le temps de récupération est très important, car c’est à ce moment-là que la masse musculaire va se développer.

Cependant, l’alcool empêche les muscles de se reconstruire pendant ce temps de repos, car ces derniers vont avoir des difficultés à utiliser le glucose et les acides aminés présents dans l’organisme, pourtant essentiels dans la construction de nouvelles fibres musculaires. À long terme, l’alcool perturbe également la production de testostérone, une hormone qui aide les muscles à se développer.

« La bière contient, certes, des vitamines du groupe B (B6 et B12), des minéraux comme un peu de magnésium et de potassium ainsi que quelques acides aminés. Mais ce n’est pas pour ça qu’elle s’avère être un bon élément pour la récupération. C’est un discours fallacieux, la bière n’est pas bénéfique. L’idéal est de ne pas la prendre dans les deux heures qui suivent l’effort. Il faut choisir de préférence une bière inférieure à 5 degrés d’alcool, et en consommer une petite, 25 cl suffisent », a affirmé Nicolas Aubineau, nutritionniste du sport.

Si boire une bière de temps en temps après le sport n’engendre pas de graves problèmes, il ne faut pas que cela devienne une habitude. Rappelez-vous : l’alcool doit toujours être consommé avec modération.

Source : Ouest France