Australie : les archéologues ont découvert le crâne presque complet d'un titanosaure d'il y a 95 millions d'années

Bouton whatsapp

Il s’agit du premier crâne complet découvert en Australie. C’est une rare découverte qui marque à quatre le nombre de fossiles de cette espèce déterrés dans le monde.

Titanosaure. Crédit photo : Kost/ iStock

C’est dans la région du Queensland, en Australie, qu’un crâne quasiment complet d’un sauropode a été découvert par une équipe du musée Australian Age of Dinosaurs en 2018. Les résultats de ces recherches ont été publiés le 12 avril dernier dans la revue Royal Society Open Science.

D’après les archéologues, le squelette du dinosaure appartient à l’espèce Diamantinasaurus matildae du genre titanosaure basal qui vivait dans cette région de l’Australie actuelle à l’époque du Crétacé, il y a environ 100 millions d’années.

Le squelette a été surnommé Ann par les chercheurs. Ce Diamantinasaurus matildae (qui fait partie de la même famille que les Brachiosaures et les Brontosaures) de l’ordre des sauropodes herbivores est connu pour son long cou et sa longue queue.

Il s’agit du troisième fossile de cette espèce découvert par le musée et le quatrième au total.

Une espèce qui a traversé les continents jusqu’en Amérique du Sud

Crédit photo : Australian Age of Disnoaurs

D’après les chercheurs, Ann était un sauropode de taille moyenne dont les plus gros membres atteignent 39 mètres de long et plus de 77 000 kilos. Les sauropodes comptent parmi les plus grands animaux ayant vécu sur Terre.

Une telle découverte est extrêmement rare pour un crâne aussi bien conservé. « En analysant les restes, nous avons trouvé des similitudes entre le crâne d'Ann et le crâne d'un titanosaure appelé Sarmientosaurus musacchioi, qui vivait en Amérique du Sud à peu près au même moment que Diamantinasaurus vivait dans le Queensland. Ceux-ci incluent des détails sur la boîte crânienne, les os formant l'arrière du crâne près de l'articulation de la mâchoire et la forme des dents (qui sont coniques et courbes) », explique dans un communiqué le co-auteur et paléontologue de l'Université Curtin, Stephen Poropat.

Ces découvertes confirment les théories selon lesquelles les sauropodes auraient utilisé l’Antarctique comme voie de passage entre l’Australie et l’Amérique du Sud au milieu du Crétacé, il y a entre 100 et 95 millions d’années.

Le crâne du dinosaure doit encore aider les scientifiques à comprendre leur anatomie et leur relation aux autres dinosaures de leur espèce.

Diplodocus carnegiei, espèce de sauropode. Crédit photo : Gunnar Ries Wikipedia


COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Camille V.

Pour Demotivateur, Camille met à profit ses compétences dans la rédaction web pour parler de sujets qui lui tiennent à cœur comme la cause animale, l’écologie ou encore l’art. Mais c’est surtout le divertissement et notamment le cinéma et les séries télé qui l’attirent. Chaque jour, Camille espère faire partager sa passion au plus grand nombre avec des articles riches et variés qui pourront plaire au lecteur.