Des bijoux en or vieux de 3000 ans de l'époque de Néfertiti découverts dans des tombes de l'âge du bronze à Chypre

1 015partages
Bouton whatsapp

En 2018, des archéologues de l’université de Göteborg, en Suède, avaient fait une découverte remarquable. À Chypre, deux tombes datant de l’âge du bronze avaient été mises au jour. Avec à l’intérieur une multitude d’objets de l’époque de Néfertiti.

Crédit : Peter Fischer

Les archéologues suédois sont parvenus à exhumer les 150 squelettes et 500 objets enfermés depuis 3000 ans dans deux tombes, à Hala Sultan Tekke. Un travail minutieux est de rigueur. Les os découverts ayant été enfermés dans un sol salé sont extrêmement fragiles. Le risque qu’ils s’émiettent est alors très important.

Par ailleurs, de nombreux objets ont été trouvés, superposés, sur les défunts : des pierres précieuses, des vases, des amphores, des bijoux en argent, en ivoire, en or et autres objets funéraires.

Des tombes familiales de l’élite de la ville

Crédit : Peter Fischer

D’après le professeur Peter Fischer, responsable des fouilles à Chypre, cette accumulation de bijoux et d’objets a une signification bien précise : « Les découvertes indiquent qu’il s’agit de tombes familiales pour l’élite dirigeante de la ville. Par exemple, nous avons découvert le squelette d’une enfant de cinq ans avec un collier en or, des boucles d’oreilles en or et un diadème en or ». Le professeur estime qu’il « s’agissait probablement de l’enfant d’une famille puissante et riche ».

Un objet en forme de taureau en céramique était aussi présent dans les tombes. Les analyses effectuées ont démontré qu’il s’agissait d’un récipient qui contenait du vin. Ce qui fait penser à Peter Fischer et son équipe qu' « ils organisaient des festins dans cette chambre pour honorer leurs morts ».

Des bijoux de l’ère de Néfertiti

Crédit : Peter Fischer

Les archéologues soulignent aussi la grande diversité des objets trouvés. Un sceau de forme cylindrique avec des inscriptions cunéiformes et provenant de Mésopotamie a finalement été retrouvé dans une tombe en Chypre, soit à plus de 1000 kilomètres de son lieu de confection.

D’autres objets précieux comme des pierres bleues lapis-lazuli d’Afghanistan, des pierres rouges cornalines d’Inde et de l’ambre de la mer Baltique témoignent d’un commerce fructueux avec Hala Sultan Tekke pendant l’âge du bronze.

Ces découvertes ont permis aux archéologues de faire le rapprochement avec des objets similaires découverts en Egypte. « Les comparaisons montrent que la plupart des objets datent de l’époque de Néfertiti et de son mari Echnaton, vers 1350 avant notre ère. Comme un pendentif en or que nous avons trouvé : une fleur de lotus avec des pierres précieuses incrustées. Néfertiti portait des bijoux similaires », ponctue Peter Fischer.

Source : Geo
Bouton whatsapp