Ce candidat de « L'amour est dans le pré » n'a reçu aucune lettre de prétendante mais croit toujours en l'amour

L’un des candidats de « L’amour est dans le pré » se retrouve sans la moindre prétendante. Une première dans l’histoire de l'émission.

Alors que la dix-huitième saison de « L’amour est dans le pré » vient de commencer, l’un des candidats se retrouve dans une situation encore jamais vue jusqu’à présent.

Originaire de la région Bourgogne-Franche-Comté, David, un éleveur bovin âgé d’une quarantaine d’années, n’a en effet pas réussi à attirer de prétendantes suite à la diffusion de son portrait dans l’emblématique émission diffusée sur M6, au grand dam de la production.

Une situation d’autant plus triste pour lui que les autres candidats ont d’ores et déjà validé des rencontres.

« De mémoire de fans (…) un tel cas n’est jamais arrivé », selon nos confrères du Parisien.

Crédit photo : L'amour est dans le pré / Capture d'écran Instagram

Un candidat de « L’amour est dans le pré » se retrouve sans prétendante

Face à cette situation inédite, la production de l’émission a décidé de relancer exceptionnellement sa petite annonce dans l’espoir qu’une femme y réponde favorablement.

« Je ne montre jamais que je suis triste mais souvent quand je rentre le soir, ça remonte. Ce n’est pas une vie d’être tout seul », déplorait ainsi l’intéressé dans son portrait de présentation.

Malgré sa sincérité évidente et sa gentillesse à revendre, personne ne s’est manifesté pour faire connaissance avec cet agriculteur de 42 ans qui n’a connu qu’une seule histoire d’amour dans sa vie, il y a 10 ans.

Alors M6 a décidé d’employer les grands moyens pour l’aider à rencontrer quelqu’un, en lui accordant une sorte de seconde chance pour mieux se présenter, avec la complicité de Karine Le Marchand.

« Malheureusement, il n’y a pas de speed-dating aujourd’hui (…) qu’est qu’on n’a pas montré ? », demande ainsi la présentatrice de l’émission au candidat, dans une courte séquence diffusée sur les réseaux sociaux.

« Surtout le côté très joyeux quand je fais la fête (…) j’ai un problème aussi, des fois, je parle très très vite », répond alors l’agriculteur qui se demande par ailleurs si son léger zozotement fait « peut-être (…) peur » aux éventuelles prétendantes.

« On a décidé de laisser la boîte à lettres ouverte et si dans quelques semaines, tu as la lettre providentielle, évidemment on te la remet et on organise une ferme », promet ensuite Karine Le Marchand qui s’engage donc auprès de David, lequel voudrait, dans l’idéal, rencontrer une femme « entre 35 et 45 ans ».

Le message est passé.


VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.