Cette ville composée de 580 châteaux a coûté plus de 200 millions de dollars... elle est aujourd'hui complètement à l'abandon

Bouton whatsapp

En Turquie, la province de Bolu abrite plus de 500 mini-châteaux dignes de l’univers Disney. Le hic ? Ces somptueuses demeures sont laissées à l’abandon pour une raison bien précise.

C’est ce qu’on appelle avoir les yeux plus gros que le ventre. Ce n’est un secret pour personne : la Turquie est connue pour ses paysages à couper le souffle.

De son côté, la province montagneuse de Bolu, dans le nord-ouest du pays, abrite une cité unique en son genre. Situé près de la ville de Mudurnu, cet endroit est reconnaissable grâce à ses centaines de châteaux identiques.

Crédit Photo : Getty images

Toits pointus, flèches, tourelles, grands balcons… Ces demeures blanches semblent tout droit sorties d’un conte de fées Disney. Le hic ? Ce royaume des temps modernes est en réalité une ville fantôme. Et pour cause : ces châteaux évoquant l’architecture européenne sont laissés à l’abandon.

Le rêve tourne au cauchemar

Tout a commencé en 2014 lorsque la société Sarot Group a lancé le projet Burj Al Babas. L’objectif ? Construire 732 petits châteaux identiques près de la mer Noire, avec des prix entre 350 000 euros et 440 000 euros l’unité.

Crédit Photo : Getty images

Au total, l’entreprise a investi 200 millions de dollars pour mettre en chantier son complexe de luxe. À travers son projet, les promoteurs souhaitaient attirer des riches acheteurs étrangers.

Crédit Photo : Getty images

Crédit Photo : Getty images

Selon la brochure originale, le complexe devait également abriter un centre commercial, des salons de santé et de beauté, des bains turcs, une mosquée et une salle de cinéma.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que tout ne s’est pas passé comme prévu. Mécontentement et plaintes des habitants, atteinte à l’environnement, crise économique liée à la chute du prix du pétrole… Les investisseurs ont dû faire face à d’importantes difficultés financières.

Résultat : les ventes conclues ont été annulées et le projet a été gelé en 2019. Aujourd’hui, les promoteurs sont endettés à hauteur de 27 millions de dollars et près de 580 châteaux seraient laissés à l'abandon.

De nombreux projets immobiliers abandonnés

Mais ce n'est pas le seul projet pharaonique a avoir connu une fin prématurée.

En Malaisie, c'est la ville futuriste de « Forest City » qui est aujourd'hui à l'abandon, alors que sa construction a coûté 100 milliards de dollars. Cette cité devait héberger un million de personnes, mais aujourd'hui, seuls quelques logements sont occupés et Forest City est considérée comme une ville fantôme.

Quant au «mégaprojet les plus inutile du monde», élu par la chaîne YouTube Top Luxury en 2023, il s'agit de « The World », un archipel artificiel construit à Dubaï pour la bagatelle de 11 milliards d'euros.

Source : L'Internaute

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.