Voyage en Russie : ce qu'il faut connaître pour réussir son séjour

Bouton whatsapp

Si vous prévoyez un voyage en Russie, vous prenez sans aucun doute la route d'une aventure inoubliable. Voici tout ce qu'il faut savoir pour vivre un périple idéal !

Si vous avez choisi la Russie pour destination, vous savez peut-être que vous vous embarquez au coeur du plus grand pays du monde. En effet, sur les 17 millions de kilomètres carrés de superficie de la Russie, entre Moscou, Saint Pétersbourg, et les contrées enneigées traversées par le transsibérien, il est facile de se perdre, ou en tout cas de perdre de vue les points que l'on souhaite découvrir en priorité.

À voir aussi

C'est pourquoi nous vous donnons toutes les clés pour connaître un peu plus le réservoir de trésors qui vous attend.

La Russie: carte d'identité du plus grand pays du monde

Cathédrale de Moscou / Pixabay

Le territoire Russe mesure 17 millions de kilomètres carrés. Elle est ainsi le premier pays mondial en terme de superficie, loin devant le Canada. Son territoire rassemble un peu plus de 143 millions d’habitants aujourd'hui. Destination touristique très appréciée, la Russie a trôné dans le top 10 des pays les plus visités au monde en 2018. Selon l'ONU, l'attractivité de la Russie a connu une croissance exponentielle durant ces vingt dernières années. Portée par une riche activité culturelle et des paysages inégalables, la Russie attire chaque année de plus en plus de curieux du monde entier.

Voyager en Russie: les conditions sanitaires actuelles

Les personnes qui se rendent en Russie depuis la France doivent se procurer un test PCR effectué dans un délai de 72 heures avant leur départ. A ce jour, vous pouvez vous rendre en Russie si vous n'êtes pas vacciné. Néanmoins, vos activités y seront probablement restreintes, car de nombreux lieux publiques exigent un schéma vaccinal complet.

Il n'y a pas de quarantaine obligatoire pour les voyageurs arrivant sur le sol de Russie.

Les autres formalités d'entrée pour voyager en Russie

Un visa est dérogatoire pour tout ressortissant de l’Union Européenne qui souhaite voyager en Russie.

La demande de visa touristique

Il est important de savoir que l'obtention d'un visa touristique russe ne se fait pas en un jour. Dans un premier temps, il vous faut compléter le formulaire en ligne de demande de visa. Ensuite, il vous faudra contacter une agence de voyage Russe ou alors un hôte, afin que celle-ci ou celui-ci vous fasse parvenir une invitation à venir sur le territoire Russe. C'est cette invitation qu'il vous faut recevoir pour demander votre visa. Le visa touristique russe expire au-delà d'une durée de 30 jours. Il n’est pas possible de le renouveler une fois sur place. Si vous envisagez un séjour de longue durée, il vous sera nécessaire d'obtenir un visa business, qui s'obtient sous d’autres conditions.

Le visa touristique est fixé à un prix de 35 € en délai normal (moins de 10 jours ouvrés). Si vous avez besoin de l'obtenir en moins de 3 jours, il vous faudra dans ce cas payer 70 €. A cette somme 26 € de frais de service alliés au centre des visas.

L’enregistrement auprès des autorités locales

Dans le cas où vous souhaitez demeurer plus de 7 jours ouvrés dans une même ville en Russie, il faut que votre dossier soit enregistré par les autorités locales. Les hôtels et les auberges se chargent de cette démarche automatiquement. Ce service est quelque fois tarifé, entre 4 et 15 euros. Légalement, un particulier qui vous hébergerait est également supposé d'effectuer la démarche pour vous. Mais il est plus sûr de vous en assurer vous-mêmes auprès de votre hôte.

Il faut prêter une certaine attention à ces aspects de votre voyage, car les Russes prennent ceci très au sérieux. En effet, un touriste qui ne serait pas déclaré encourt jusqu’à 260€ d’amende en cas de contrôle. Pensez à toujours emporter avec vous les documents attestant de votre durée de séjour et de votre lieu d’hébergement.

Quelle saison pour voyager en Russie ?

Contrairement à certaines idées préconçues, les paysages de Russie ne sont pas recouverts de neige chaque jour de l'année. Le climat varie énormément d'une saison à l'autre en Russie. Partir en été vous assurera probablement des paysages ensoleillés et un climat oscillant de chaud à tempéré. En automne, vous pourrez apprécier des couleurs flamboyantes dans la nature Russe, mais elles seront bien rarement éclairée par les rayons du soleil.

Le printemps n'est pas la meilleure période pour voyager en Russie. En effet, la fonte des neiges de l'hiver est telle que cela crée d'importantes zones de boue dans le pays. Les voyageurs qui choisiront de voyager en Russie à cette période devront donc se parer de bottes très imperméables, car ils n'auront d'autre choix que de s'embourber quelque peu dans la gadoue.

L'hiver est particulièrement dur en Russie. Les thermomètres affichent des températures glaciales, qui peuvent descendre jusqu’à -40°. Un équipement spécial grand-froid sera même requis pour votre séjour si vous vous rendez dans les régions les plus froides à ce moment-là.

La Russie offre un grand éventail d'activités spécifiques à la saison de l'hiver. En dehors des expositions temporaires et des monuments enneigés, on recense notamment les expéditions en chien de traîneau de Sibérie !

Il faut savoir que la campagne est l'environnement le plus touché par les épisodes de grands froids. Quant aux villes, très denses et animées, elles affichent des températures un peu moins froides pendant l'hiver.

Chiens de traïneau avec traïneau / Pixabay

Les 5 plus beaux lieux à découvrir en Russie

Sur 17 millions de kilomètres carré, c'est parfois dur de choisir quels sites visiter en priorité. Voici quelques conseils pour ne rien regretter.

1. Moscou

Un seul jour ne vous suffira pas pour faire le tour de toutes les merveilles que recèle la capitale de la Russie. Au centre de Moscou d'abord, vous déambulerez sur l'incontournable Place Rouge. Vous y découvrirez le Kremlin, avec la Cathédrale de la Dormition et l’Église de la Déposition de la robe de la vierge, ainsi que la cathédrale Saint-Basile le Bienheureux. Le centre commercial Goum et le théâtre Bolchoï sont également facilement accessibles à pied depuis la Place Rouge.

En prenant le métro, vous pourrez également visiter le parc Gorki et la futuriste « Moskva-City », qui sont deux autres éminents lieux d'intérêt à Moscou.

Moscou offre bien d'autres trésors architecturaux et culturels à découvrir. Nous vous conseillons de visiter notamment le Monastère de Novodievitchi et la Galerie Tretiakov.

La Place Rouge, Moscou / Pixabay

Le métro

La Russie est bien l'un des seuls pays du monde à rester splendide jusqu'à ses quais de métro. L'intérieur du métro moscovite a en effet tout l'air du hall d'un palais, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous.

En Russie, un ticket de métro coûte environ 0,80€. Quant aux tickets bus, ils coûtent entre 40 et 50 centimes d'euro en général. Vous pouvez aussi acheter des cartes de transport rechargeables. Dans le cas où vous n'utiiseriez pas la totalité du crédit affilié à votre carte de transport avant la fin du séjour, vous pourrez vous faire rembourser le crédit restant au moment de votre départ.

Métro moscovite / pixabay

Saint-Pétersbourg

Deuxième grande métropole russe, Saint Pétersbourg est également un lieu d'intérêt incontournable. Vous pourrez notamment y admirer le Musée de l’Ermitage, le Palais de Peterhof, la Cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé, le Palais d’Hiver, la Cathédrale Saint-Isaac, la Place du Palais, et aussi la Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan de Saint-Pétersbourg….

Pont levis éclairé à Saint Pétersbourg / Pixabay

Dans les grandes villes, vous pouvez vous procurer des cartes de tourisme proposant des packs d’activités, ce qui permet de faire des économies sur vos sorties, plutôt que de payer chaque billet individuellement. A Moscou par exemple, le Moscow Pass offre un accès à 40 musées et 3 excursions pour 51 € sur 3 jours.

Kazan

Ville de Kazan, Pixabay

Les minarets des mosquées y font bon ménage avec les bulbes des églises orthodoxes. Contrairement à d’autres républiques musulmanes comme la Tchétchénie ou l’Ingouchie, la cohabitation avec les Russes s’y passe bien.

Kazan est la capitale de la région du Tatarstan, une République autonome au sein de la fédération de Russie. Elle est située à environ 800 km à l'Est de Moscou, aux abords de la rivière de la Volga. Kazan est une ville très atypique, notamment de par son aspect multiculturel. En effet, de nombreuses communautés y cohabitent: Kazan est tout à la fois orthodoxe et musulmane, slave et tatare, européenne et orientale.

On peut donc y observer côte à côte des minarets, des mosquées, des bulbes et des églises orthodoxes. Le kremlin de Kazan abrite notamment la cathédrale de l’Annonciation et la mosquée Qolcharify.

Le Baïkal

Le Baïkal est le lac le plus profond de la planète. Il est situé dans le sud-est de la Russie, en Sibérie.

Irkoutsk est une ville idéale pour découvrir le lac Baïkal. Au coeur de la Sibérie, cette ville est à privilégier pour un séjour estival, afin que le climat y soit doux. Ikoutsk est dotée d'un vieux centre ville, où se dressent de splendides demeures en bois.

Vous pouvez par exemple vous rendre au Baïkal depuis Irkoutsk en empruntant un taxi traditionnel collectif, la marchroutka, qui vous y conduira en moins d'une heure. Les prix d'un trajet en machroutka sont plutôt accessibles en Russie.

Rivière du Baïkal/ Pixabay

Les montagnes de l'Altaï

Parmi les autres visites bucoliques que vous pouvez inscrire dans votre agenda, les montagnes de l’Altaï vous exposeront à des paysages magnifiques. proches de la frontière avec la Mongolie.

Vous pourrez y apercevoir de nombreux bouquetins, des chevaux sauvages, des yacks, et peut-être même des empreintes de loups ou de léopards des neiges. Ces deux derniers animaux sont plus difficiles à repérer, notamment parce qu'ils vivent la nuit.

Les montagnes de l'Altaï sont notamment parcourues par la rivière Katun, en photo ci-dessous.

Montagnes de l'Altaï /Pixabay

Comment se déplacer en Russie ?

- Les taxis

A la différence des taxis Français, le prix se fixe avant le voyage et n'évolue pas selon la durée du trajet. Si vous ne préférez pas vous risquer à négocier en russe ou en anglais, vous pouvez utiliser une application pour réserver votre taxi.

- Les Marchroutkas

A mi-chemin entre le mini-bus et le taxi, la Marchroutkas est un moyen de transport collectif très peu coûteux. Le coût d’un ticket est d’environ 0,30€. En général, le ticket se paie en pièces de monnaie, en entrant dans la Marchroutka. C'est un véhicule typique de la Russie qui vous permettra de vous immerger de manière authentique dans ce pays, et d'y rencontrer des locaux.

- Le train

Le train vous permettra de voyager entre deux villes de la manière la plus rapide. Avec le TGV « Sapsan », vous pouvez rallier Moscou et Saint Petersbourg en 4h.

- La location de voiture

Il est bien sûr possible, comme dans tout pays étranger, de louer une voiture pour vous déplacer en Russie. Néanmoins, le code de la route est très différent entre la Russie et la France. De plus, les routes Russes sont souvent très tumultueuses.

- Le transsibérien

Le transsibérien est la ligne ferroviaire la plus longue du monde. Il mesure 9 300 km et s’étire de Moscou à Vladivostok.

La monnaie et le coût de la vie en Russie

La monnaie qu'utilisent les Russes s'appelle le rouble (R). 1 € équivaut à 75 roubles environ. Il ne vous sera pas difficile de trouver des bureaux de change dans le pays, et ce même dans les petites villes

La Russie a longtemps gardé la réputation d'être un pays au coût de la vie particulièrement cher. Ce n'est plus le cas depuis la crise financière de 2014 et la chute du rouble sur le marché des changes. Aujourd'hui, le prix du logement, de la nourriture et des loisirs en Russie est ainsi accessible aux petits budgets. En Russie, les hôtels sont en moyenne 40 % moins cher qu’en France et peuvent descendre encore plus bas si l’on s’éloigne des grandes villes. L'option des Airbnb ou des auberges de jeunesses vous offrira aussi une perspective de voyage très économique sur le territoire Russe.

La nourriture: les spécialités Russes

Un voyage est la meilleure occasion de sortir de sa zone de confort, en particulier à l'heure des repas avec les spécialités russes ! En Russie, vous aurez l'opportunité de tester des plats que vous ne goûterez nulle part ailleurs. Ce pays a en effet une forte identité culinaire.

A titre d'exemple, vous rencontrerez probablement des spécialités locales telles que la soupe “Borshtch” aux légumes et à la viande, ou encore les “Goloubtsy”, des choux farcis.

Bouton whatsapp