Les abandons d'animaux en forte augmentation à cause de l'inflation, du jamais vu depuis 60 ans

Bouton whatsapp

De plus en plus de propriétaires d’animaux se séparent de leur bête outre-Manche. En cause, le coût de la vie, de plus en plus élevé. Les centres d’accueil sont saturés.

Crédit : Wavetop/ iStock

La Grande-Bretagne n’avait pas connu pareille situation depuis les années 1960. Les centres d’accueil pour animaux sont submergés, comme l’association Battersea Dogs & Cats Home. Steve Craddock, son manager, et ses employés accueillent actuellement 206 chiens et 164 chats dans leur centre du sud de Londres.

Cela s'explique par le coût de la vie, notamment les factures d’énergie qui ont plus que triplé en Grande-Bretagne depuis janvier dernier. Par ailleurs, les propriétaires d’animaux voient leurs dépenses augmenter lorsqu’il s’agit de payer les visites chez le vétérinaire et la nourriture de leurs animaux. Des raisons justifiables, selon le manager de Battersea, qui amènent les propriétaires à abandonner leurs animaux :

« Nous craignons que ce ne soit une raison croissante pour que les gens amènent leurs chiens à Battersea », raconte Steve Craddock pour Metro UK.

Des adoptions en forte baisse, des abandons en forte hausse

Crédit : Manuel-F-O/ iStock

Cette tendance est d’autant plus inquiétante que des animaux exotiques comme les reptiles et serpents rejoignent désormais le triste groupe des animaux abandonnés. Leurs besoins spécifiques, notamment en lumière et chaleur, augmentent rapidement les dépenses. Récemment, c’est un boa constrictor que Steve et son équipe ont recueilli.

La dernière fois que l’association Dogs Trust avait vu un tel phénomène était au début de la crise de 2008. Le directeur de l’association, Adam Clowes, conçoit : « Cette crise du coût de la vie nous est arrivée beaucoup plus rapidement que les gens ne l'avaient jamais imaginée ».

Le phénomène est si préoccupant que les associations envisagent un fond de soutien d’urgence normalement réservé aux personnes en difficultés financières. Les associations craignent aussi une baisse des donations à cause de l’inflation, bien que pour le moment, rien ne semble avoir changé.

En conséquence, le taux d’adoption a considérablement chuté, passant de 10 000 durant le confinement à 100 par mois.

Source : Metro UK
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter