Une scientifique retrouve les baleines qui l'ont sauvée d'une attaque de requin un an plus tôt

2 104partages
Bouton whatsapp

Un an après avoir été sauvée d’une attaque de requin tigre, une scientifique a retrouvé son sauveur, une baleine, pour un très bel échange.

Crédit : UWPhotog/ iStock

Nan Hauser est une scientifique aguerrie qui a fait de nombreuses rencontres dans sa carrière. Alors qu’elle est en poste sur l’île de Rarotonga dans les îles Cook, Nan a vécu un épisode surprenant qu’elle ne pensait jamais vivre.

Comme elle l’a raconté à la chaîne BBC Earth, la scientifique était en train de filmer l’écosystème marin dans lequel elle se trouvait lorsque cette rencontre a eu lieu. Alors qu’elle était en train de nager, caméra à la main, Nan Hauser a remarqué que deux grandes baleines à bosse nageaient en sa direction.

L’une d’entre elles s’est soudain mise à foncer vers la scientifique. Cette dernière a raconté à la BBC que la baleine semblait vouloir coincer la scientifique sous sa nageoire pectorale. « Je savais qu’il y avait une chance que je puisse facilement être tuée par cette baleine », a-t-elle précisé à la BBC.

Nan Hauser a alors pris peur. Surtout, même si les baleines sont réputées pour être des animaux gentils et altruistes, il ne faut pas oublier qu’elles sont extrêmement puissantes. Leurs nageoires sont « tapissées de balanes [des crustacés marins qui se fixent sur des rochers, coquillages ou autres espèces marines, ndlr] acérées comme des rasoirs », explique avec précision le site IFL Science. Un geste qui peut vite écraser quiconque se retrouve emprisonné dans ces nageoires.

Sauvée par l’intervention de deux baleines à bosse

Comme si la situation n’était pas déjà assez effrayante, Nan a poursuivi son récit en indiquant que la baleine à bosse l’a hissée sur son dos, hors de l’eau, et refusait de la laisser partir. Un comportement étrange pour la scientifique qui a trouvé son explication ensuite.

Au loin, Nan Hauser a remarqué que l’une des deux baleines frappait sa queue contre l’eau, tandis que la deuxième baleine avait replié ses nageoires pectorales alors que sa queue oscillait de droite à gauche. Un mouvement pas anodin car les baleines font bouger leurs nageoires de haut en bas généralement.

La scientifique a finalement remarqué qu’un gros requin tigre se trouvait aux côtés des deux baleines. « J'ai passé toute ma vie sous l'eau et j'ai vu beaucoup de requins tigres. Il était gros comme un camion. C'était un énorme requin tigre et il se dirigeait droit sur moi ». Nan Hauser est alors venue à la conclusion que le comportement de la baleine qu’elle trouvait étrange était en fait un signe pour la protéger.

Une hypothèse rapidement confirmée lorsque, dans un dernier effort pour protéger la scientifique, la baleine à bosse l’a redirigée vers le bateau. « Je n'arrive toujours pas à croire que cela se soit produit et en tant que scientifique, c'est encore plus difficile. Si quelqu'un me racontait cette histoire, je n’y croirais pas ».

Une rencontre un an plus tard

Après cette expérience surprenante pleine d’altruisme de la part du mammifère, Nan Hauser a repris son travail sur l’île de Cook. Un an et quinze jours plus tard, l’heure est arrivée pour Nan de retrouver ses sauveurs. Suite à un appel radio indiquant la présence de baleines dans la zone de recherche, Nan s’est rendue sur le pont du bateau pour observer les créatures.

« [...] La baleine est venue à côté du bateau. Elle a ignoré tout le monde sur le bateau et elle m'a regardé droit dans les yeux… Je l'ai regardée et j'ai vu une cicatrice sur sa tête, et j’ai crié 'elle est de retour, je ne peux pas le croire, elle est de retour ! »

Nan Hauser n’a alors pas hésité à plonger aux côtés de la baleine qui ne manquait pas de lui donner quelques coups de nageoires, comme excitée par les retrouvailles avec sa protégée.

Source : IFL Science
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter