En Belgique, un livreur sauve une vieille dame de l'incendie de sa maison

540partages

Ce livreur de mazout a eu bien du courage en venant en aide à une dame âgée, piégée par les flammes, dans sa maison.

David a sauvé des flammes Nelly, 88 ans. Crédit : Fabian Vanhoven.

Comme tous les matins, David Lerat, livreur de mazout à Jumet, en Belgique, se rend chez ses clients. Mais en cette matinée glacée du lundi 11 janvier, David va revêtir une casquette prestigieuse et inattendue, celle de sauveteur.

Il est 6h15 au petit matin quand David livre son mazout. « J’ai commencé à tirer le tuyau en rentrant dans le garage et je vois une dame me faire des grands gestes avec ses bras », raconte David à nos confrères de RTL info. Alors qu’il s’apprête à approvisionner son client, David ne prête que peu d’attention à l’agitation de la vieille dame.

Malgré tout, David évoque ce comportement qu’il pense étrange à son client, voisin de la dame de 88 ans. C’est alors que tous deux remarquent que de la fumée s’échappe de sa maison. Un incendie est en court.

« J’ai dû m’y reprendre à trois fois »

Très vite, David régit sans y réfléchir à deux fois. « J’ai accouru, j’ai sauté par la fenêtre, j’ai j’ai essayé de sortir la femme, mais elle ne voulait pas… J’ai dû m’y reprendre à trois fois. Ça devenait insoutenable, on ne voyait plus rien », se rappelle le livreur.

Il faut dire que Nelly, 88 ans, prise au piège, ne pouvait sortir par la fenêtre en raison d’un garde-corps d’un mètre cinquante. « J’ai appelé de suite les services d’urgence avant de retourner au camion chercher un extincteur ». David tente de circonscrire le feu, pris dans la cuisine, mais rien n’y fait.

Le feu grossit et la fumée s’épaissit. David est désorienté et décide alors de rejoindre Nelly prise de panique, à sa fenêtre. « On va sortir cette femme tout de suite par la fenêtre », lance-t-il au voisin venu lui prêter main-forte.

Au même moment, la police arrive : « j’ai crié qu’il fallait sortir la femme. Un policier est monté sur la balustrade et m’a aidé ». « [Le policier] a enjambé le garde-corps afin de soulever la dame et l’extraire du brasier. Le voisin et une autre personne l’ont récupérée à l’extérieur », ajoute David. Le bichon de Nelly aussi est sorti indemne des flammes.

« Il va me falloir deux, trois jours pour m’en remettre »

Quelques heures plus tard, alors que Nelly se trouve hors de danger à l’hôpital, David rencontre le fils de cette dernière, Michel, venu le remercier chaleureusement.

Après cette matinée agitée, David a tenu à remercier les services d’urgence présents à temps : « Respect aux pompiers, respect aux policiers qui étaient sur place ». « Je vais rentrer à la maison, mais ça me choque encore, raconte David encore sous le coup de l’adrénaline. Il va me falloir deux, trois jours pour m’en remettre. Ça aurait pu être la maman de n’importe qui », souligne-t-il justement.

« C’est tombé sur moi, j’ai fait ce que j’ai pu », conclut humblement David.

Source : RTL info