Un prof évite une tuerie de masse en désarmant un élève tout en le prenant dans ses bras

10 151partages

La scène est incroyable. Alors que les États-Unis sont souvent l’objet de tueries de masse, que ce soit dans les lieux publics ou les écoles, un homme a certainement empêché un nouveau carnage de se produire.

Keanon Lowe, le professeur qui a arrêté l'assaillant. Crédit AP

L’action se déroule à Parkrose High School, une université dans l’Oregon, en mai dernier. Alors qu’un étudiant se trouve dans l’enceinte du bâtiment, les caméras de surveillance dévoilées vendredi 18 octobre par l’école montrent que ce dernier n’est pas ici pour étudier. En effet, sur les images dévoilées, on peut apercevoir que le jeune Angel Granados-Dias âgé de seulement 18 ans est armé.

Une situation inquiétante et pourtant malheureusement si courante au pays de l’oncle Sam. On ne compte plus toutes les tueries de masse qui se dénombrent désormais à 412 en 2019 (source: Mass Shooting Tracker) et qui ne cessent de croitre d’année en année dans un pays divisé et déchiré sur la question des armes à feu.

Une fois n’est pas coutume, un drame a pu être évité et des vies sauvées grâce au courage et au sang-froid impressionnant d’un homme : Keanon Lowe. Keanon est le coach de football de l’équipe de l’université mais aussi l’agent de sécurité. Dans la vidéo que vous pouvez découvrir ci-dessous, on peut voir que Keanon désarme l’assaillant de manière plutôt surprenante et assez légère. Ce dernier y parvient en faisant acte de compassion envers le jeune homme.

Alors qu’il vient chercher un autre élève dans une classe, il aperçoit le jeune Angel avec une arme à feu à qui il arrive très vite à la subtiliser. Aidé par un collègue qui lui prendra l’arme des mains, le coach a une réaction plutôt étonnante pour ce genre de circonstance : il prend l’assaillant dans ses bras, qui commence à pleurer. « Pour être honnête, j’ai ressenti de la compassion pour le gamin, confie-t-il lors d’une conférence de presse. Évidemment, il était à bout et je voulais juste lui faire savoir que j’étais là pour lui. Je lui ait dit que j’étais là pour le sauver. J’étais là pour une raison et que c’est une vie qui vaut la peine d’être vécue », conclut-il.

De sages paroles qui ont probablement évité une énième tuerie de masse dans une école américaine. Depuis ce jour, Keanon est sans cesse félicité par les internautes et les élèves de l’université qui lui doivent sûrement la vie et a rapidement été érigé en héros. Son courage est aussi salué par la grande majorité. Quant à l’assaillant, il a reçu une peine de probation de 36 mois et un traitement psychologique à suivre.

Source : Buzz Feed
Dernières news