De la cocaïne retrouvée dans ce produit de grande consommation de deux supermarchés

878partages
Bouton whatsapp

La drogue a été retrouvée dans des tubercules de manioc dans deux supermarchés de Fleury-Mérogis, dans l'Essonne, et d'Orly, dans le Val-de-Marne. Au total, 5,9 kg de cocaïne ont été découverts par les policiers, dissimulés dans les étals des enseignes.

Crédit : GeniusKp/ iStock

Mardi 19 avril, c’est une découverte quelque peu spéciale qu’a faite une cliente du supermarché Leclerc, à Fleury-Mérogis. Après avoir acheté un tubercule de manioc dans cette enseigne, une femme de militaire a la surprise de constater, au moment de l’épluchage, que le légume est vide et contient de la poudre blanche, rapportent nos confrères du Parisien.

La cliente prévient les gendarmes qui sont dépêchés vers 21 heures dans le supermarché avec un chien renifleur. Ce sont 4,3 kilos de cocaïne qui ont été retrouvés dans treize tubercules de manioc vendus sur place. Une quantité estimée à un montant de 300 000 euros de gain à la revente, par les policiers.

« Vers la piste d’un trafic d’envergure », d’après une source judiciaire

Le jeudi suivant, dans le Leclerc d’Orly, dans le Val-de-Marne, un client prévient à son tour la gendarmerie après avoir découvert un objet suspect à l’intérieur du manioc, rapportent France info. Cette fois-ci, c’est 1,6 kg de cocaïne qui a été retrouvé dans les racines de manioc.

Alors qu’une première enquête avait été ouverte par le parquet d’Evry lors du premier incident dans l’Essonne, une deuxième enquête, à Créteil, a fait de même. « Les investigations vont sûrement être difficiles [...] reconnaît une source du dossier auprès du Parisien. Cette découverte paraît prometteuse mais il est toujours difficile de remonter jusqu’aux propriétaires de la drogue ».

« Ce sont des produits typiques des Antilles, point clé de la production de cocaïne. On se dirige sûrement vers la piste d’un trafic d’envergure », a indiqué une autre source auprès de BFM TV.

Source : Midi Libre
Bouton whatsapp