Après 13 ans de captivité et de maltraitance, les derniers occupants d'un zoo vont rejoindre un sanctuaire

1 045partages

Après des années de maltraitance, deux ours du zoo d'Islamabad (Pakistan) ont été transférés dans un sanctuaire jordanien fondé par la Fondation Princesse Alia. Leur départ fait suite à la fermeture définitive du parc.

Le zoo d'Islamabad, situé au Pakistan, traîne derrière lui une sombre réputation. Durant des années, ses pensionnaires y ont été maltraités et sous-alimentés.

Après des années de lutte, le parc animalier a définitivement fermé ses portes ce mercredi 16 décembre. Cette annonce survient après la libération de Kaavan, un éléphant de 36 ans, qui avait vécu l’enfer dans son enclos.

Crédit Photo : Anjum Naveed / AP / SIPA

Pour rappel, en mai dernier, un magistrat avait ordonné au zoo pakistanais de transférer tous ses animaux.

Ses derniers occupants, deux ours bruns de l’Himalaya, ont été libérés. Bubloo et Suzie se sont envolés hier vers la Jordanie afin de rejoindre un sanctuaire fondé par la princesse Alia, fille du défunt roi Hussein. Le transfert a été organisé et financé par Four Paws, une association autrichienne de protection des animaux. .

Crédit Photo : Reuters

Des animaux meurtris et maladifs

Le couple d’ours âgé de 17 ans était hébergé au zoo depuis treize ans. Les ursidés, autrefois ours dansants, vivaient dans des conditions de vie déplorables. Enfermés dans un enclos exigu, Bubloo et Suzie souffraient également de malnutrition.

Crédit Photo : AFP / Getty Images

Crédit Photo : AFP / Getty Images

Crédit Photo : AFP / Getty Images

Il y a quelques années, la femelle a dû subir une intervention chirurgicale visant à retirer une tumeur. À la suite de cette opération, elle a développé une infection qui a failli lui coûter la vie.

« L'infection l'a laissée avec une large plaie au niveau la poitrine que les chirurgiens n'ont pas pu referme r», a rapporté le journal pakistanais Dawn. Après des mois de souffrance, Suzie a été prise en charge par des médecins plus compétents.

Crédit Photo : AFP / Getty Images

Crédit Photo : AFP / Getty Images

Crédit Photo : AFP / Getty Images

D’après Amir Khalil, un vétérinaire de l’association Four Paws, les deux mammifères présentent un comportement stéréotypé. Ce mal-être se traduit par des balancements, des déambulations et des mouvements de tête.

Dorénavant, Bubloo et Suzie vivront dans un havre de paix, entourés de leurs congénères.

Source : Daily Mail
Plus d'articles
À lire aussi