Femke, doyenne des dauphins du Parc Astérix, a été euthanasiée à l'âge de 39 ans

3 814partages

Le Parc Astérix a annoncé cette triste nouvelle sur son site internet. La dauphine souffrait de difficultés respiratoires sévères.

Femke, la doyenne des dauphins a été euhanasiée. Crédit : One Voice.

Il y a quelques jours était annoncée la fermeture définitive du delphinarium du Parc Astérix. Attraction phare du parc situé dans l’Oise, le delphinarium proposait des spectacles de dauphins et autres animaux marins.

Cette mesure fait suite à la décision du directeur du parc, Nicolas Kremer, de fermer définitivement son delphinarium. La doyenne des dauphins, Femke, âgée de 39 ans a été euthanasiée alors qu’elle devait être transférée au parc animalier Planète Sauvage en Loire-Atlantique.

« Nous avons été contraints de faire le choix triste et très difficile de soulager Femke de ses souffrances », annonce le parc sur son site internet.

Le Parc Astérix justifie cette lourde décision : « Face à ses difficultés respiratoires sévères, son absence d’interaction avec ses soigneurs et les autres dauphins, son état de léthargie avancée et ses arrêts alimentaires répétés, les différents vétérinaires chargés d’évaluer sa capacité à supporter un transfert nous ont recommandé de lui offrir une fin de vie rapide et sereine, au sein de son environnement familier ».

« Aujourd’hui, elle ne souffre plus »

Après cette décision, certaines associations comme One Voice, impliquée dans la défense animale, a salué cette annonce. « Aujourd’hui, elle ne souffre plus », a fait savoir Muriel Arnal, sa présidente.

Du côté de l’association C’est assez en revanche, on déplore cette « solution, soit-disant, de facilité ». Sur Facebook, l’association a fait savoir son mécontentement et ses doutes quant à ce choix. « On veut savoir ce qu’il s’est passé pour elle, en le montrant à des spécialistes. Quels ont été ses derniers instants. Et s’il y a des responsabilités à mettre en cause, nous le ferons », ajoute malgré tout Muriel Arnal.

Les sept dauphins du parc ont été transférés dans différents delphinariums d’Europe.

Source : France info
Plus d'articles
À lire aussi