Sorti de 10 mois de coma, ce jeune britannique découvre la pandémie de Covid-19

1 036partages

Le jeune Joseph Flavill, 19 ans, a été plongé dans un long coma en mars 2020, quelques temps seulement avant le confinement planétaire. Il se réveille peu à peu et découvre le monde en plein Covid-19.

Joseph Flavill s'est réveillé après 10 mois dans le coma et découvre la pandémie. Crédit : Famille Flavill.

Le 1er mars 2020, Joseph Flavill se balade dans la ville de Burton située dans le comté de Staffordshire dans le Nord-Ouest de l’Angleterre lorsqu’il est violemment percuté par une voiture.

Il est emmené à l’hôpital où l’on découvre qu’il souffre d’une lésion cérébrale traumatique. Joseph est alors plongé dans le coma. Trois semaines plus tard, c’est tout le Royaume-Uni qui se confine.

Le coma de Joseph dure 10 mois. Dix mois durant lesquels la planète entière est à l’arrêt, confinée et limitée à cause du virus. À l’hôpital, seule sa mère est en mesure de pouvoir lui rendre visite, restrictions sanitaires oblige. Par ailleurs, Joseph a contracté le coronavirus par deux reprises sans que les médecins ne savent comment.

« Il ne sait rien de la pandémie car il dort depuis 10 mois »

Dix mois plus tard, en janvier 2021, le jeune homme sort enfin de son long coma. Mais il ignore tout de la crise sanitaire. « Il ne sait rien de la pandémie car il dort depuis 10 mois, raconte Sally Flavill Smith au Guardian. Sa conscience commence à s’améliorer maintenant mais nous ne savons tout simplement pas ce qu’il sait ».

Face à des hôpitaux surchargés, difficile d’expliquer au jeune homme les mesures sanitaires dans lesquelles est plongé le Royaume-Uni. « Nous en parlons au téléphone et nous essayons de lui faire prendre conscience que nous voulons vraiment être là en lui tenant la main, mais nous ne pouvons tout simplement pas le faire », regrette sa tante.

La famille de Joseph a tenté d’expliquer au jeune homme l’ampleur de la pandémie par appel vidéo. « Nous essayons de garder les choses aussi simples que possible, nous n’avons pas vraiment le temps de discuter énormément de la pandémie », poursuit sa tante.

Il faut dire que Joseph est diminué. Il parvient tout juste à bouger ses membres et à communiquer en clignant des yeux et en souriant.

Un chemin vers la rééducation

Joseph a encore du chemin lors de sa rééducation et sa famille l’accompagne quotidiennement. Elle a d’ailleurs ouvert une cagnotte en ligne afin de financer sa rééducation. À ce jour, 25 000 euros ont été récoltés.

Sportif averti, Joseph aurait dû recevoir en Mai dernier le prix du Duc d’Edimbourg, un programme d’encouragement pour la jeunesse.

Joseph Flavill : Crédit : Famille Flavill.

Source : The Guardian
Plus d'articles
À lire aussi