L'interdiction de la chasse le mercredi et le week-end réclamée par la gauche après l'accident dans le Cantal

860partages
Bouton whatsapp

Après le terrible accident de chasse survenu ce week-end, des figures politiques de la gauche ont demandé une nouvelle fois l’interdiction de la chasse le dimanche.

Crédit : martinbertrand.fr/ Shutterstock

Elle n’avait que 25 ans et elle a été tuée d’une balle perdue par une jeune chasseuse de 17 ans. La mort tragique d’une randonneuse, samedi, dans le Cantal, à Aurillac, a provoqué de vives réactions. Faisant réveiller ainsi l'éternel débat qui enflamme les Français sur la chasse. D’un côté les pro-chasse et de l’autre les anti-chasse. Avec au milieu, la politique qui, depuis ce week-end, réclame des restrictions et des mesures plus fermes pour garantir la sécurité des promeneurs.

La randonneuse se promenait avec son compagnon sur un chemin balisé lorsqu’elle a reçu une balle perdue alors qu’une battue aux sangliers se déroulait non loin de là. À la suite de l’accident, la secrétaire d’État chargée de la biodiversité, Bérangère Abba, a annoncé « la création d’une appli de géolocalisation dans laquelle on pourrait savoir autour de soi où ont lieu les battues ».

De son côté, Yannick Jadot, sans réellement donner de solutions, a insisté : « Il nous faut plus réglementer cette activité, il y a urgence ! ».

La gauche et la droite en désaccord sur les restrictions de la chasse

À l’automne dernier, une pétition réclamant l’interdiction de la chasse le mercredi et le dimanche avait recueilli près de 120 000 signatures, parvenant à pousser le Sénat à créer une commission sur la sécurité, rappellent nos confrères de 20 Minutes.

Le candidat à la présidentielle de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, penche lui aussi pour ces restrictions. Sur le plateau de France 3, il évoquait ainsi : « Il faut que la chasse ne soit pas possible le week-end et pendant les vacances scolaires, parce que c’est là que le risque serait le plus grand. Deuxièmement, il faut cesser de vendre des armes qui sont aussi puissantes », a soulevé le candidat.

Si une majorité des politiques, notamment de la gauche, semble en accord pour instaurer des règles de sécurité plus strictes, Marine Le Pen a apporté quelques nuances. La meneuse du Rassemblement national a rappelé sur France Inter l’importance des chasseurs sur notre territoire et son activité empirique : « Je considère que la chasse est une tradition ancestrale et qu’elle doit être maintenue. Si vous empêchez les chasseurs de chasser le week-end, ils ne pourront pas chasser parce qu’ils travaillent quand même les chasseurs ». Avant d’ajouter néanmoins qu’il « faut réussir à trouver le moyen pour que les promeneurs et les chasseurs puissent en toute sécurité profiter de notre domaine extraordinaire ».

De son côté, la Fédération nationale des chasseurs (FNC), via son président Willy Schraen, a indiqué qu’une réunion sera demandée « pour qu’il soit rappelé l’ensemble des règles de sécurité » à « toutes les fédérations de chasseurs ».

Le débat continue…

Source : 20 Minutes
Bouton whatsapp