Après avoir semé la pagaille à bord d'un train, un groupe de 11 amis condamné à indemniser tous les passagers

Bouton whatsapp

Un groupe d’amis qui fêtait l’enterrement de vie de garçon de l’un d’entre eux vient d’être condamné par un tribunal espagnol à indemniser les passagers d’un train arrivé en retard à cause de leur comportement.

Crédit : VitalyEdush/ iStock

À voir aussi

Lundi 24 octobre, la compagnie ferroviaire espagnole Renfe a annoncé dans un communiqué que onze jeunes avaient été condamnés à indemniser les 216 passagers d’un train qu’ils avaient emprunté.

Le 6 juillet 2018, les onze amis s’étaient fait remarquer pour leur comportement irrespectueux à bord d’un TGV reliant Madrid à Malaga. Le groupe de jeunes, réunis pour un enterrement de vie de garçon, avait été surpris « criant, chantant, tapant sur les murs du train, et n’obéissant pas aux appels au calme du personnel de la Renfe », précise le communiqué.

La compagnie avait alors tenté d’appliquer son règlement en évacuant les passagers turbulents et provoquant des « troubles de l’ordre ou la mise en danger de la sécurité du transport », sans succès.

Les onze amis condamnés à rembourser 7676 euros à la compagnie

Crédit : Bob Douglas/ iStock

Après des tentatives infructueuses pour faire descendre le groupe d’amis en gare de Cordoue, avant son terminus, la police avait été dépêchée sur place. Le groupe d’amis a finalement quitté le TGV avant que celui-ci ne reprenne son trajet.

La Renfe ne s’est cependant pas arrêtée là. La compagnie ferroviaire avait porté l’affaire devant un tribunal madrilène qui vient de lui donner raison.

La zizanie menée par les amis il y a quatre ans avait retardé le train de 23 minutes lors de son arrivée à Malaga. La Renfe avait alors indemnisé les passagers de 7676 euros. Mais ce lundi, le tribunal madrilène a condamné les onze amis à rembourser la compagnie de ce même montant, soit 697,82 euros de la poche de chaque ami.

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter