Brésil : une maman accouche de jumeaux qui ont deux pères différents, un cas «extrêmement rare»

Bouton whatsapp

Un cas extrêmement rare de superfécondation hétéroparentale, le terme désigné pour ce phénomène scientifique, a été recensé au Brésil. Une jeune maman de 19 ans a accouché de jumeaux de pères différents.

Crédit : 3194556/ Pixabay

À voir aussi

Au printemps 2021, une jeune fille de 19 ans donnait naissance à des jumeaux qui, chacun, ont un père différent, rapporte le média brésilien Globo. Selon le médecin qui a suivi la jeune maman ayant souhaité garder l’anonymat, Túlio Jorge Franco, il s’agit d’un cas rarissime.

Le médecin explique que cela a été possible car la jeune fille a eu des relations sexuelles avec deux hommes le même jour et qu’elle est tombée enceinte de ces deux derniers.

« Cela arrive une fois sur un million »

Crédit : Pexels/ Pixabay

C’est en s'apercevant que malgré leur apparence similaire, ses jumeaux présentaient quelques différences comme la taille, que la nouvelle maman a fait réaliser un test ADN à l’un des deux papas, lorsque ses enfants avaient huit mois. Au moment des résultats, la jeune fille a découvert que l’homme était le père d’un des deux jumeaux.

Pour le site brésilien, la maman des nourrissons a témoigné anonymement : « J'ai été étonnée des résultats. Je ne savais pas que cela pouvait arriver. Ils se ressemblent beaucoup. [...] Je me suis souvenue que j'avais eu des relations sexuelles avec un autre homme et je l'ai appelé pour passer le test, qui était positif », complète la maman.

Aujourd’hui, les jumeaux sont âgés de 16 mois et seul l’un des deux papas a reconnu les deux enfants auprès de l’état-civil. « Il m'apporte tout le soutien nécessaire pour prendre soin d'eux », révèle la jeune femme.

De son côté, le médecin Túlio Jorge Franco indique que ce cas extrêmement rare pourrait être le 20ème enregistré dans le monde. « Cela peut se produire lorsque deux ovules de la même mère sont fécondés par des hommes différents. Les bébés partagent le matériel génétique de la mère, mais ils grandissent dans des placentas différents. C'est extrêmement rare. Cela arrive une fois sur un million. Je n'aurais jamais imaginé que je verrais un cas comme celui-là dans ma vie », s’étonne-t-il. Le médecin souhaite désormais poursuivre avec ses étudiants l’étude de ce cas si rare.

Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter