Elle devait payer 1300 dollars pour son opération, mais reçoit une facture de 300 000 dollars de l'hôpital qui l'attaque en justice

Bouton whatsapp

Une femme de soixante ans était rentrée à l’hôpital pour subir une opération de la colonne vertébrale après un accident de voiture survenu en 2014. Dans l’incapacité de régler les frais imposés s’élevant à 303 709 dollars (283 649,02 euros), elle a été poursuivie par l’hôpital.

Crédit : everydayplus/ iStock

Lisa Melody French, commise dans une entreprise de camionnage, n’avait pas d’autre choix que de se faire opérer de la colonne vertébrale au risque d’être paralysée si elle venait à chuter, l’avaient prévenu ses médecins.

La sexagénaire est alors passée sur la table d’opération acceptant de régler par la suite la facture des frais d’hôpitaux. Ainsi, le St. Anthony North Hospital du Colorado lui a facturé l’opération pour 57 601,77 dollars (53 797,31 euros). Une somme conséquente que l’assurance de son employeur règlerait en grande partie. De son côté, Lisa Melody French devrait payer 1 336,90 dollars (1 248,22 euros) de sa poche.

Un accord clair et accepté dès le départ par Lisa Melody French, qui s’est finalement transformé en mascarade.

Un opération facturée à 300 000 dollars

Crédit : gorodenkoff/ iStock

Quelque temps plus tard, Centura Health, qui gère l’hôpital du Colorado, a fait savoir à la Lisa Melody French qu’ils avaient « mal lu » sa carte d’assurance. Centura Health est finalement revenu avec une nouvelle facture d’un montant exorbitant de 303 709 dollars (283 649,02 euros) à régler.

L’assurance de Lisa Melody French a pu régler 74 000 dollars (69 112,3 euros), mais il restait à la sexagénaire 229 000 dollars (213 874,55 euros) à payer de sa poche. Incapable de pouvoir payer, Centura Health decidait de la poursuivre en justice.

L’avocat de Mme French, Ted Lavender, avait indiqué que les 197 000 dollars (183 988,15 euros) de la facture alloués aux équipements de la colonne vertébrale coûtaient en réalité 31 000 dollars (28 952,45 euros). Pour contre-attaquer, Centura Health avait précisé que Mme French avait signé deux contrats acceptant de payer « tous les frais de l'hôpital » ainsi que « des tarifs prédéterminés fixés par le maître de charge de Centura [la liste des services et des coût d’un hôpital, ndlr] ».

Comme beaucoup d’Américains, Mme French n’avait pas été autorisée à consulter le contrat de maître de charge de l’hôpital, se faisant alors incapable d’obtenir un montant total des coûts.

Le tribunal a donné raison à la patiente

Au tribunal, dans un accord unanime, il avait été statué que Mme French devrait payer 766,74 dollars (716,10 euros) à Centura Health en dommages-intérêts. Le juge du procès ayant évoqué que Lisa Melody French n’avait pas été mise au courant des montants de maître de charge par l’hôpital ajoutant par ailleurs que ces derniers « sont devenus de plus en plus arbitraires » représentant « des tarifs gonflés fixés pour produire un montant ciblé de profit pour les hôpitaux ».

Après une longue année à batailler contre l’hôpital, Lisa Melody French a enfin remporté son procès.

Source : Insider
Bouton whatsapp