Interrogé sur son petit geste du quotidien pour l'environnement, Julien Doré s'agace et dénonce «une grande fable»

820partages

Le chanteur du Gard n’est pas du genre à manier la langue de bois. Surtout quand il s’agit d’écologie. Interrogé par nos confrères de France bleu Gard Lozère jeudi 9 septembre dans le cadre d’un showcase à Alès, le chanteur découvert dans Nouvelle Star s’est lâché.

Julien Doré au micro de France bleu. Capture d'écran France bleu/ Twitter

On connaît Julien Doré pour son engagement dans plusieurs causes comme la défense des animaux, son association avec le Secours Populaire pour venir en aide aux sinistrés de la tempête Alex (à l’automne 2020) ou encore pour animer la journée d’enfants handicapés grâce à l’association Rêves.

Mais surtout, Julien Doré est un fervent défenseur de notre planète. Quand il n’est pas occupé à répondre sans vergogne aux critiques des internautes sur les réseaux sociaux, Julien Doré dit tout haut ce qu’il pense d’une stratégie gouvernementale sur l’écologie.

« Je pense que le cynisme, il se situe exactement là »

Julien Doré dans le clip de Nous. Capture d'écran Youtube

Quand la journaliste de France bleu lui demande quel est son « petit geste du quotidien pour sauver notre planète », le chanteur s’en prend, non sans une pointe de cynisme, aux systèmes politiques à l’origine de cette stratégie écolo :

« Je crois que cette phrase du petit geste quotidien a été savamment inventée par un système politique qui, depuis des décennies, a fait le choix de nous culpabiliser au quotidien au point que l’on finisse par dire ‘mais c’est quoi mon petit geste quotidien ?’, plutôt que d’entreprendre de grandes actions ».

Visiblement fatigué par ces discours culpabilisants et stériles, Julien Doré poursuit sans détour :

« Je pense que le cynisme, il se situe exactement là. C’est-à-dire que mon petit geste du quotidien, on s’en fout. L’idée, c’est simplement de se dire que la plupart des systèmes politiques dans notre époque et dans de nombreux pays qui auraient la possibilité de changer les choses, eh bien, les choix qui sont faits par ces gens qu’on a choisi sont axés sur le fait de nous culpabiliser NOUS, au quotidien, et de nous dire d’une certaine façon que c’est précisément de la faute de chacun des individus si nous en sommes là et si nous ne pouvons rien faire ».

Sans vraiment répondre à la question initiale, Julien Doré ajoute que 'le petit geste du quotidien’ « c’est évidemment une grande fable à laquelle je ne crois pas, qui m’agace énormément ».

Source : France Bleu