Expulsé d'Australie, Novak Djokovic pourrait être aussi privé de Roland-Garros s'il n'est pas vacciné

1 343partages
Bouton whatsapp

L’affaire Djokovic a pris une ampleur mondiale. Alors que le numéro 1 du circuit ATP a été expulsé d’Australie (son visa a été annulé par le ministre de l’Immigration) et qu'il y est interdit de territoire pour trois ans, une nouvelle interrogation se pose désormais : Novak Djokovic pourra-t-il participer à Roland-Garros ?

Crédit : William West/ AFP

Le deuxième Grand Chelem de l’année, Roland-Garros, se tiendra du 22 mai au 5 juin prochain. Mais rien ne peut dire aujourd’hui si Novak Djokovic sera en mesure de participer au tournoi. Suite à sa bataille judiciaire perdue en Australie, le numéro 1 mondial soulève de nombreuses questions concernant le sort des sportifs non-vaccinés, qui plus est étrangers, sur le sol français après l'adoption du pass vaccinal. En effet, le gouvernement français s'est depuis exprimé sur le cas des sportifs étrangers non-vaccinés.

Tout d’abord, la semaine dernière, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, avait évoqué la possibilité pour les joueurs étrangers n’ayant obtenu aucune injection, de participer malgré tout aux compétitions organisées en France, et donc à Roland-Garros : « [Un sportif] qui ne sera pas vacciné [...] pourra participer à la compétition parce que le protocole, la bulle sanitaire de ces grands événements sportifs, le permettra », avait-elle expliqué auprès de France info.

Mais depuis l’adoption du pass vaccinal par le Conseil constitutionnel ce lundi 17 janvier, les choses ont quelque peu changé.

« Il n’est pas question que Djokovic joue Roland-Garros s’il n’est pas vacciné »

Les chances de Novak Djokovic de participer à un autre tournoi majeur du circuit semblent désormais compromises. Le gouvernement français a annoncé ce lundi que le pass vaccinal s’appliquera à tous les sportifs amateurs et professionnels de France ainsi qu’aux sportifs étrangers qui viendront sur le territoire français pour des compétitions.

Ce matin, au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, le président du groupe La République en marche à l’Assemblée nationale, Christophe Castaner, était on ne peut plus clair sur le sujet : « Il n’est pas question que Djokovic joue Roland-Garros s’il n’est pas vacciné, a-t-il tranché. Djokovic n’a pas vocation à jouer s’il ne respecte pas une règle qui va s’appliquer à tout le monde et qui s’applique aux spectateurs, aux ramasseurs de balles, aux professionnels qui vont travailler et tenir une boutique à Roland-Garros. Il n’est pas question que pour des grands sportifs, on déroge à la règle. La règle s’applique à tous ».

Ainsi, pour le tournoi des Six Nations, qui se déroulera en partie en France du 5 février au 19 mars, le pass vaccinal devra s’appliquer aux joueurs de rugby étrangers qui participent à la compétition. Tout comme la compétition de judo du Grand Slam les 5 et 6 février.

Novak Djokovic, tenant du titre à Roland-Garros, est donc incertain pour le tournoi sur terre battue. Le tournoi se passerait ainsi, lui aussi, de la star mondiale. Cependant, Gilles Moretton, le président de la Fédération française de tennis, précisait dimanche soir qu’ils « travaillent en collaboration avec les autorités publiques, qui préciseront les règles relatives à l’accueil des sportifs étrangers non-vaccinés pour notre tournoi en temps voulu ».

Source : La Depêche
Bouton whatsapp