Comment comprendre les aboiements de mon chien pour les faire cesser ?

Bouton whatsapp

C’est bien connu : les chiens aboient pour diverses raisons. La nuit, les aboiements du chien sont considérés comme un tapage nocturne dans certaines situations. Dès lors, que signifient ces sons et comment faire pour les faire cesser ? Suivez le guide et prenez des notes.

En France, près de 8 millions de chiens font le bonheur de leurs propriétaires. Il faut dire ces animaux de compagnie ont tout pour plaire. À l’instar des chats, nos compagnons à quatre pattes aboient pour se faire comprendre. Et ce comportement normal est lié à l’animal. Il s’agit de leur mode de communication, un code qui perdure depuis la nuit des temps.

À voir aussi

Comme le chat avec les miaulements, le chien aboie pour communiquer. Crédit : Shutterstock

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces aboiements peuvent rapidement se transformer en nuisances sonores lorsqu’ils deviennent répétitifs et excessifs. Dans l’Hexagone, les voisins dérangés par ce type de bruits peuvent contacter les forces de l'odre. Un recours qui peut se traduire par une amende.

Évidemment, les chiens aboient pour communiquer et il est parfois difficile de comprendre ce code. Toutefois, il est possible d’identifier les différents types d’aboiements. Ce guide vous permettra développer votre relation avec votre toutou adoré, et de gagner en assurance.

Comprendre et identifier les types et causes d’aboiements

Comme nous l’avions évoqué ci-dessus, il existe plusieurs types d’aboiements. Un maître doit savoir les identifier pour pouvoir répondre aux besoins de son chien et déceler le moindre problème afin de lui offrir le meilleur cadre de vie possible.

L’aboiement de « politesse »

Ce n’est un secret pour personne : le chien fait la fête lorsque son maître rentre du travail. Pour ce faire, il pousse des sons aigus pour manifester sa joie et son contentement. Rassurez-vous ! Ces aboiements sont synonymes de bonheur et d’excitation.

L’aboiement « danger » / « défense »

Cette série de vocalises - caractérisée par des aboiements vifs et successifs - est tout à fait normale. Par instinct, un chien a tendance à défendre son territoire et son maître face au danger. Dans cette situation, le danger représente une personne qui s’approche un peu trop près de la clôture du jardin, bruit suspect ou encore une odeur étrangère. Votre chien peut également aboyer de manière brève et forte. Généralement, ces cris sont accompagnés de grognements. Il peut aussi montrer les crocs s’il se sent attaqué.

L’aboiement « danger » est reconnaissable grâce à ses sons vifs et successifs. Crédit : Shutterstock

L’aboiement « d’attention »

Un chien peut aboyer pour attirer l’attention de son propriétaire. La raison ? Il a faim ou il a envie de sortir. Afin de se faire comprendre, cette boule de poils aboie plus longtemps que d’habitude. Une fois son but atteint, elle redevient silencieuse.

L’aboiement de « détresse »

Si votre chien pousse des cris plaintifs, ce n’est pas bon signe ! Ces aboiements veulent dire que votre animal de compagnie se sent mal. Il peut ressentir un profond mal-être ou des douleurs physiques. Un chien peut aboyer lorsqu’il ressent de la peur. En cas de doute, Il est conseillé de l’emmener chez le vétérinaire pour recevoir des conseils. À noter que les chiens peuvent aboyer après avoir entendu un autre chien le faire.

Conseils pour faire cesser les aboiements excessifs

Il arrive que les chiens aboient pour un oui ou pour un non. Mais ces vocalises servent surtout à attirer l’attention du propriétaire. Nos boules de poils préférées peuvent aboyer quand elle se sentent délaissées, par ennui ou par manque d’activités physiques.

Par chance, il existe plusieurs techniques pour faire comprendre les limites à votre toutou. La première astuce consiste à l’occuper via des jouets. Avant de partir au travail, veillez à bien remplir sa gamelle et à lui donner un accessoire à martyriser : une bouteille en plastique, un jouet à mordre ou encore un jouet interactif. Vous pouvez également le mettre à la garderie de jour. Le soir, il doit faire de longues balades pour dépenser son énergie.

L’autre astuce consiste à lui apprendre à aboyer au bon moment. Les chiens sont des animaux intelligents qui comprennent les ordres. Ainsi, dès que votre chien aboie sans raison, regardez-le dans les yeux et prononcez le mot « silence ». Répétez cette opération plusieurs fois. Enfin, n’oubliez pas de le récompenser après avoir donné cet ordre.

Les colliers anti-aboiements aide le chien à contrôler ses aboiements. Crédit : Wamiz

Les colliers anti-aboiements offrent la possibilité de faire cesser les aboiements excessifs. Cet accessoire a pour rôle de stimuler le chien lorsqu’il aboie à outrance. Il existe plusieurs modèles : le collier à décharges électriques, le collier à spray, le collier à ultrasons et le collier à télécommande. Les maîtres débutants peuvent se tourner vers un spécialiste pour demander des conseils.

Et la loi dans tout ça ?

Comme vous le savez, les aboiements peuvent agacer le voisinage, notamment la nuit. Et certains voisins n’hésitent à avoir recours aux forces de l'odre pour dénoncer ces «nuisances sonores». Évidemment, vous ne pouvez pas contrôler le comportement de votre chien en permanence. Mais cette habitude sonore peut faire l’objet d’une amende car elle considérée comme un trouble et une infraction. Ces bruits domestiques peuvent être assimilés un trouble anormal du voisinage.

Un voisin peut dénoncer les aboiements excessifs auprès des forces de l'ordre. Crédit : Shutterstock

Au regard de la loi française, les aboiements répétitifs du chien sont considérés comme un tapage nocturne dans certaines situations, comme le mentionne l’article R1336-5 de la Santé publique : « Aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l'homme, dans un lieu public ou privé, qu'une personne en soit elle-même à l'origine ou que ce soit par l'intermédiaire d'une personne, d'une chose dont elle a la garde ou d'un animal placé sous sa responsabilité ».

En France, le maire d’une commune ou le Préfet d’un département peuvent rédiger un arrêté municipal pour verbaliser les propriétaires. C’est notamment le cas dans département de l’Ain. Depuis 2008, « Les propriétaires et possesseurs d’animaux et ceux qui en ont la garde sont tenus de prendre toutes les mesures propres à préserver la santé, le repos et la tranquillité des habitants des immeubles concernés et du voisinage. Il est interdit, de jour comme de nuit, de laisser aboyer, hurler et gémir, de façon répétée ou prolongée, un ou des chiens dans un logement, sur un balcon, dans une cour ou un jardin, dans des locaux professionnels ou commerciaux, dans un enclos, attenant ou non à une habitation ».Sans surprise, le propriétaire du chien perturbateur peut recevoir une amende.

Pourquoi mon chien n’aboie pas ou très peu ?

Un chien qui n’aboie pas peut se traduire par un problème de santé. Dans ce cas, il est recommandé d’avoir recours à un vétérinaire. Mais ce n’est pas tout ! Cela veut peut-être dire que votre animal de compagnie n’est pas très bavard. Cette caractéristique fait tout simplement partie de sa personnalité.

Contrairement à leurs congénères, ils se font plus discrets et n’ont pas besoin d’attirer l’attention. De plus, certaines races aboient moins que d’autres. Ils utilisent d’autres moyens À l’instar des humains, les chiens peuvent «perdre leur voix» à force d’aboyer.

L'absence d'aboiement n'est pas forcément un problème. Crédit : Pixabay

Top 5 des races de chiens qui aboient le plus

Si vous souhaitez adopter un animal de compagnie et que vous vivez dans un appartement, il est préférable de jeter votre dévolu sur un chien qui aboie très peu. Certaines races sont réputées pour être extrêmement bavardes. Cette caractéristique peut faire vivre un véritable cauchemar à votre voisin de pallier et troubler sa tranquillité. C’est pourquoi l’achat d’un chien ne doit pas être pris à la légère. Voici le top 5 des chiens qui aboient le plus :

Le Chihuahua

Du haut de son 15 centimètres de hauteur, le Chihuahua est un chien très vocal. Cette alarme sur pattes à tendance à aboyer pour tout et n’importe quoi, notamment sur les voisins et sur les invités. Chiot, il devoir recevoir une éducation ferme mais douce pour corriger ce comportement. À noter que les aboiements naturels ne doivent pas être réprimés. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le plus petit chien au monde par rapport au grand chien n’hésite pas aussi à protéger ses propriétaires.

Le Beagle

Ce chien d’alarme ne supporte pas la solitude et le fait savoir, au grand dam des voisins. En effet, le Beagle aboie ou hurle lorsqu’il se sent délaissé. C’est pourquoi son maître doit lui accorder une attention particulière. Comme tous les chiens, il doit faire l’objet d’une éducation ferme mais dépourvue de violence. À la maison, le Beagle est un animal qui a besoin d’être stimulé car l’ennui peut se traduire par une série d’aboiements. Et cette nuisance sonore peut rapidement devenir insupportable.

Le Berger allemand

Crédit : Pixabay

Le Berger allemand un excellent chien de garde qui n’hésite pas à défendre son territoire et ses propriétaires. De fait, ce toutou aboie dès qu’il sent un danger ou qu’il entend des bruits suspects. Il peut aboyer s’il aperçoit un chat dans le jardin. Chiot, il doit recevoir une éducation ferme mais ludique. Cette boule de poils aboie aussi lorsqu’elle s’ennuie ou quand elle se sent seule. Une situation qui peut provoquer des disputes avec les voisins. 

Le Yorkshire

À la troisième place de ce top, nous retrouvons le Yorkshire (alias le roi de l’aboiement). En effet, cette race de chien est réputée pour aboyer tout le temps. Un trait de caractère qui peut devenir un problème gênant sur le long terme. Le Yorkshire est un chien d’alarme qui protège son propriétaire. Dans la plupart des cas, Il aboie pour donner l’alerte. Une chose est certaine : grâce à cette boule de poils, la maison est entre de bonnes pattes en cas de problème.

Le Rottweiler

À l’instar du Berger Allemand, le Rottweiler est un chien de garde. Cet animal à l’ossature impressionnante aboie pour signaler un danger. Comme les chiens, le Rottweiler ne peut rester seul trop longtemps. S’il est en proie à l’ennui, il pourra pousser des aboiements répétitifs. Ce colosse a besoin de dépenser plusieurs fois par jour. Si ce n’est pas le cas, il n’hésitera pas à aboyer, au grand dam du voisin. Chiot, il doit recevoir une éducation ferme mais positive.

À lire aussi sur Demotivateur : 

Top 15 des races de chiens de taille moyenne
Top 12 des races de chiens sans poil
Top 15 des races de chiens miniatures
Top 15 des meilleures races de chien de chasse

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter